La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

LE PETIT NICOLAS EST CONFINE

9 Commentaires

Aujourd’hui quand on est arrivé à l’école, il y avait le nouveau directeur qui nous a tous demandé d’aller dans le préau parce qu’il avait quelque chose de très important à nous dire. Celui d’avant était un peu gros et il rigolait souvent, mais le nouveau il était plus jeune, plus maigre aussi, il ne rigolait pas et avait prévenu dès le début qu’avec lui le règlement allait changer. Au début on était content et puis, petit à petit, avec le nouveau surveillant qui s’appelait monsieur Castagnette mais qu’on appelait Le Bouillon comme celui d’avant, on a commencé à moins rigoler. Je vous raconte tout ca parce que sinon vous n’allez rien comprendre à ce qui s’est passé à l’école.

Le nouveau directeur nous a donc tous rassemblés dans le préau et il nous a expliqué qu’un élève chinois était malade et qu’il fallait fermer l’école. Tout le monde s’est mis à applaudir, surtout Clotaire qui était toujours puni car il ne savait pas ses leçons. Alceste a demandé si la cantine serait fermée aussi. « Oui, a répondu le directeur, la cantine aussi ». Alceste a soupiré et puis il a sorti un pain au chocolat de son cartable et il a commencé à le manger. Le directeur a eu un drôle de petit sourire et lui a dit qu’il ne devait pas s ‘inquiéter et que tout était sous contrôle.

Nous on était tous très content de ne plus aller à l’école mais le directeur a dit qu’il allait mettre en place une continuité pédagogique. Rufus a dit qu’il n’en avait pas besoin parce que son papa qui était très riche pouvait lui acheter tout ce qu’il voulait et que même, s’il lui demandait, il lui achèterait une autre école avec un autre directeur. Le nouveau directeur a eu l’air étonné et puis il nous dit de retourner dans notre classe pendant que l’équipe pédagogique allait se réunir pour étudier la situation.

L’équipe pédagogique de notre école elle est terrible. C’est la meilleure du monde à ce qu’il paraît. Il y a d’abord le nouveau directeur qui s’appelle Emmanuel Micron, Monsieur Castagnette le surveillant, Agnès Bouzin à l’infirmerie mais elle vient de démissionner et c’est Olive Varan, un nouveau, qui la remplace depuis quelques jours. Il y a aussi Muriel Panaris qui s’occupe du travail mais on comprend rien quand elle nous parle, même que Eudes il dit que son papa dit qu’elle pédale dans le yaourt. Et puis il y a aussi Bruno Lemerle qui s’occupe du budget de l’école. Une équipe vraiment terrible. Mais la plus forte c’est Sibeth. C’est vrai qu’elle a un drôle de prénom mais c’est vrai qu’elle le porte très bien. A chaque fois qu’elle nous parle, on rigole tellement elle nous raconte des bêtises. Et puis, au carnaval de l’école, elle arrivait même pas à mettre son masque ce qui nous a bien fait rigoler, moi et les copains.

On a tous attendu dans la salle de classe avec la maitresse qui nous a dit que nous allions tous être confinés. « C’est quoi confiné ? » a demandé Clotaire. « Ca veut dire qu’il ne faut pas sortir de chez vous » a répondu la maitresse et tout le monde s’est mis à parler en même temps. « Mais comment on va faire pour voir ses copains ? » a dit Eudes. Maixent disait que s’il ne pouvait pas courir dehors il préférait mourir et moi je disais rien mais je pensais que c’était chouette qu’il n’y ait plus d’école mais que j’allais m’ennuyer tout seul à la maison. La maitresse a tapé très fort sur son bureau avec sa règle et le silence est revenu.

C’est à ce moment là que le directeur est entré dans la classe avec toute l’équipe pédagogique pour nous dire ce qui avait été décidé. « Mes enfants, a t’il commencé, l’heure est grave et je vous demande un peu d’attention car ce que je vais vous dire est très important. L’école va donc fermer pour une durée indéterminée et … » . C’est à ce moment là que Agnan s’est mis à pleurer parce qu’il avait révisé pour la composition de français et que s’il l’école fermait, il n’y aurait pas de composition. « Ne pleure pas mon petit, a dit Muriel Panaris, on va trouver des solutions pour te faire travailler quand même malgré le confinement ». « Mais oui, a dit  Olive Varan, ce n’est pas si grave que cela ». Mais Agnan est devenu tout rouge et a commencé à se rouler par terre. Monsieur Castagnette s’est fâché et a commencé à crier très fort qu’il allait mettre de l’ordre dans cette gabegie et que ceux qui n’obéissaient pas seraient punis sévèrement . Roxana qui s’occupe du sport, a dit qu’on pouvait sortir mais juste un peu pour courir dans le jardin. « Chouette a dit Rufus, on va pouvoir tous courir chez moi dans mon parc ». C’est vrai qu’il habite dans une chouette maison avec un parc terrible plein d’arbres et de cachettes. « Pas question a dit Varan, confinement strict et distance de sécurité ! ». Alceste avait très peur qu’il n’y ait plus rien à manger et a dit qu’il allait demander à son papa de faire des provisions mais le directeur a répété qu’il ne fallait pas avoir peur et que tous ensemble on allait traverser ce mauvais pas et qu’on attendait juste les masques de protection et qu’en attendant il fallait se moucher dans le coude et se laver les mains.

« Chouette ! Des masques, on a tous crié, on va pouvoir se déguiser. Ils sont où ? ». Le directeur a eu l’air un peu embêté et a expliqué que le directeur d’avant les avait jeté à la poubelle pour faire des économies de stockage, mais qu’il ne fallait pas s’alarmer parce que les masques arrivaient par la Chine. «  A pied ? » a dit Maixent et on a tous bien rigolé mais Maixent a été puni. Il devait copier 135 fois «  Je ne fais pas rire mes camarades avec une contrepèterie stupide ».

Je suis rentré chez moi tout content. Papa et Maman faisaient une drôle de tête je sais pas pourquoi.

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

9 réflexions sur “LE PETIT NICOLAS EST CONFINE

  1. Très bien écrit, finalement, le confinement, j’aime, on se croirait vraiment à la récré !
    Et j’adore la chute !
    :-)))
    Merci !

    J’aime

  2. Oui, on tient le coup.
    J’espère que ta petite famille et toi aussi !
    Je t’embrasse.

    J’aime

  3. Salut Riccardo,

    J’ai repris « Le petit Nicolas est confiné » sur le yetiblog. Bon, je ne me suis pas arrogé la paternité de ce petit chef-d’œuvre et j’ai mis en lien avec ton blogue.

    Je ne voulais en mettre qu’un extrait mais Pierrick me dit que les internautes, toujours plus feignasses, se contentent de lire l’extrait proposé mais ne cliquent même plus pour lire la suite mise en lien… O tempora o mores ! diraient les Romains dans Astérix le Gaulois.

    Le confinement ne tue pas ton talent.

    J’aime

  4. Merci à vous, le petit Nicolas de retour, l’odeur de l’école primaire remonte de ma mémoire.
    prenez soin de vous.

    J’aime

  5. mais Pierrick me dit que les internautes, toujours plus feignasses… Pas tous !
    Bravo pour ce petit Nicolas confiné ! J’ai bien kiffé. Merci.

    J’aime

  6. Et moi je me suis bien amusé en l’écrivant 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.