La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

CARTON JAUNE !

Poster un commentaire

« Tout semble jaune à celui qui a la jaunisse »  – Proverbe chinois

« Dans un œuf, y’a du blanc et du jaune. Et bien plus on mélange, plus y’a que du jaune. » Cette vanne de Coluche doit donner des aigreurs à certains. Dégoût et des couleurs cela ne s’improvise pas ; de plus chacun possède sa gamme. Monet confiait que « Le blanc et le noir c’est parfait, mais il n’en est pas de même pour les couleurs et les formes. Alors, je persiste à voir jaune ce qui est vert et le reste plus ou moins bleu ; cela n’est pas drôle. »

Ces derniers mois, le jaune fait un carton – et la police fait des cartons sur les jaunes – mais derrière ce jaune, on entrevoit parfois de vieilles traces brunes malodorantes qui gâchent l’affaire. D’aucuns en tireraient prétexte pour sortir un carton rouge et siffler la fin du match, arguant qu’il n’est pas possible de renverser l’ordre établi et que c’est la trop grande subtilité du programme économique et social mené par ce gouvernement qui fait que le petit peuple, cette fameuse France d’en bas, devenue périphérique, ne parvient pas à comprendre les mesures sophistiquées prises par le pouvoir. On va faire preuve de pédagogie. Mais aussi de fermeté. Fermez le ban et circulez, laissez faire ceux qui savent et retournez à vos petites vies périphériques de nains jaunes pendant que des spécialistes vous concoctent un avenir taillé à leurs mesures.

Rue Ordener

Histoires d’homme, cet ex homo habilis devenu sapiens par la grâce de l’évolution. Je mets toutefois un bémol à sa sagesse, vu la rage avec laquelle Monsieur Sapiens saccage sa cage, étale ses déjections dans les coins avant de gémir sur l’odeur infecte.

Et puis, comme d’habitude depuis un demi-siècle on oubliera entre soldes et promos, et puis on continuera à ne rien changer, à niquer la planète pour le plus grand bénéfice de l’agro-alimentaire, pendant que les guerres fabriquent famines, exodes pour le plus grand bénéfice du complexe militaro-industriel. Sapiens mon cul, ne manquerait pas de s’exclamer Zazie attendant le dernier métro…

Thomas Murner, théologien, constatait dès le 14ème siècle que « Une poule a-t-elle pondu un œuf, le seigneur en prend le jaune, sa noble dame le blanc et au paysan ne reste que la coquille ».  Au 21ème siècle, selon un rapport publié en 2016 par l’ONG Oxfam, le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde dépasse désormais celui des 99% restants. « Depuis le début du XXIe siècle, la moitié la plus pauvre de l’humanité a bénéficié de moins de 1% de l’augmentation totale des richesses mondiales, alors que les 1% les plus riches se sont partagés la moitié de cette hausse. » Assez parlant, non ?

Fragment – Rue Ordener 2018

Un problème mondial qui va bien au delà des escarmouches au sujet d’une limitation de la vitesse sur les axes secondaires. On peut péter tous les radars que l’on veut, cela ne ralentira ni la fonte des calottes glaciaires, ni le dégel du permafrost. «Il faut se préoccuper des fins de mois des Français mais il faut aussi se préoccuper d’un autre enjeu : la perspective de la fin du monde, ou en tout cas la fin d’un monde pacifique, qui n’est plus une hypothèse d’école.» a martelé Nicolas Hulot. C’est vrai. Mais « ventre affamé n’a pas d’oreilles » et la cohorte des miséreux, des sans abri, des réfugiés, des fauchés, sait que ce monde est pacifique, mais à condition d’avoir du fric. Ceci aussi n’est pas une hypothèse d’école. Allez parler de dérèglement climatique à quelqu’un qui dort dehors en hiver. Ou d’alimentation saine à ceux qui font la manche ou les poubelles pour se nourrir. Ces gens n’ont plus rien. Plus rien d’autre que la (sur)vie au jour le jour et la nuit à la rue. Ceci pour ne parler que ce que je vois de mes propres yeux, dans les rues d’un pays qui fait partie du club des riches. Rire jaune en attendant l’arc en ciel et des gilets multicolores…

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.