La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

MACRON ET LES ETRONS

3 Commentaires

Tout avait bien commencé. Un vrai conte de fées. Les élus de la République en Marche allaient laver plus blanc et prendre soin de nous. Ils avaient fait une belle déclaration officielle à l ‘Assemblée Nationale dont je me permets ici de confronter quelques extraits à des faits et des déclarations postérieures à leur élection. Ouvrez le ban :

« Par cette déclaration, les députés élus sous la bannière de La République en Marche se constituent en groupe La République En Marche. Nous, députés de la majorité présidentielle, sommes avant tout des femmes et des hommes à l’image de notre pays. Il y a quelques semaines encore, nous étions salariés, chefs d’entreprise, enseignants, fonctionnaires, élus ou responsables associatifs (…) Élus de la Nation, nous sommes fiers de nos parcours, fiers de la diversité de nos profils et de nos sensibilités politiques. « 

Il est vrai que certains de ces députés arrivent de partis qui se sont effondrés l’an dernier. Couler avec le navire, c’est devenu ringard. Mais retrouver le monde normal, celui où l’on paie son loyer, ses transports, sa bouffe et ses factures c’est pire encore alors ils se sont reconvertis en godillots (pied gauche et pied droit) pour se mettre En Marche. (NB:  Macron doit avoir un sacré melon pour donner ses initiales à son parti. LREM c’est Le Roi Emmanuel Macron ?). Mais revenons à nos moutons. Parmi les nouveaux godillots, quelques pointures issues du monde de l’entreprise, tiennent des propos étonnants : Une députée LREM, passée de 8000 euros par mois dans le privé à 5300 euros à l’Assemblée, ne s’en sort pas. Alors que le salaire brut mensuel moyen en 2015 est – parait il – de 2 998 €, cette brave dame confie avoir réduit son train de vie ! “Je vais moins souvent au restaurant, Je mange pas mal de pâtes, j’ai ressorti des vêtements de la cave et je vais devoir déménager” , explique-t-elle. On compatit à cette vie broyée sur l’autel de la nation tout en restant songeur sur un salaire brut moyen à 2998 euros brut… J’en connais un paquet qui n’ont pas la moyenne. Des fainéants qui feraient mieux de se bouger plutôt que d’emmerder le monde, suivant l’élégante formulation de notre bien aimé président.

« Conscients des fractures, territoriales et sociales, et des inégalités qui minent notre société, nous porterons une attention particulière aux plus vulnérables pour que chacun trouve sa place dans la renaissance française à laquelle nous voulons nous atteler. »

Damien Adam une belle tête de vainqueur….

Dont acte. Le 4 novembre, Damien Adam, élu LREM, interrogé sur le fait de savoir s’il fallait durcir les critères de contrôle des personnes bénéficiant d’une allocation chômage répond en ces termes : « Ce n’est pas une question de sévérité mais plutôt de définir des règles claires et comprises par tout le monde. Car quand vous êtes salarié et que vous voyez certaines personnes qui partent en vacances aux Bahamas grâce à l’assurance chômage, il est légitime de se dire que ce système marche sur la tête ! ». Je ne sais pas si le système marche sur la tête, mais ce garçon doit fumer des trucs très forts pour avoir de telles visions. Devant l’indignation soulevée par de tels propos, il « regrette » que ses « propos aient pu blesser ». Damien, tu ne blesses pas les chômeurs, tu leur chie dessus et c’est plus grave. Ceci dit, tu n’es pas pire que Castaner (ex PS) qui un mois auparavant, alors qu’il était porte-parole du gouvernement, déclarait que : « La liberté, c’est pour aller vers quelque chose, la liberté, ce n’est pas de bénéficier des allocations chômage pour partir deux ans en vacances ». Même aux Bahamas ?

L’ultra gauche a encore frappé!

Pour ceux qui douteraient encore de « l’attention particulière portée au plus vulnérables », Sylvain Maillard, une autre recrue talentueuse de LREM, élu à Paris, a récemment confirmé le chiffre avancé par le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires : il n’y aurait que 50 SDF en moyenne qui resteraient à la rue chaque nuit en Ile de France faute de solution d’hébergement. Après quelques arguties, il a même eu le culot de d’affirmer que ceux qui « préfèrent » dormir dans la rue le font par choix. Je conseille à Monsieur Maillard de sortir et d’aller voir sur le terrain comment cela se passe. Qu’il passe une nuit dehors dans un duvet pourri sur un carton et on en reparle.

Sylvain Maillard. Une belle tête de vainqueur….

« Ainsi, nous porterons l’exigence de probité de la vie publique. Fin des conflits d’intérêt, non-cumul des mandats, suppression du régime spécial de retraites des parlementaires : la grande loi rétablissant la confiance dans la vie démocratique sera le premier texte que nous aurons l’honneur de voter. »

Novembre 2017 : La loi sur la moralisation de la vie publique, initiée par le gouvernement Macron, interdit les emplois familiaux sous peine de 45.000 euros d’amende et de trois ans d’emprisonnement. Faute de pouvoir recruter conjoints et rejetons, quelques députés versent désormais dans les « embauches croisées ». Simple comme un coup de main entre élus, la ruse consiste à salarier le parent d’un parlementaire ami. Une pratique très prisée au FN….

Source : https://www.streetpress.com/sujet/1510077574-combine-deputes-en-marche-pour-embaucher-leurs-enfants

« Nous rénoverons notre modèle social pour en finir avec le chômage de masse qui mine notre pays, et pour que chacun puisse s’émanciper grâce à son travail. Nous poursuivrons trois grands objectifs : libérer les initiatives des entreprises, protéger les individus, renforcer le dialogue économique et social. »

Pour le moment, on a surtout « libéré » les initiatives des entreprises. La « protection » des individus ne semble pas à l’ordre du jour. Les fameuses ordonnances servent pour le moment à quelques grosses boites qui en profitent pour virer des salariés. On nous parle de « flexisécurité » mais pour le moment, c’est le salarié qui est flexible et pour la sécurité on attend toujours.

« L’honnêteté intellectuelle sera notre boussole. Nous, députés de la majorité présidentielle, resterons fidèles à ce que nous sommes et à ce pour quoi nous avons été élus : nous serons proches des Français, pragmatiques, intègres et ouverts au dialogue. »

La seule réponse en ce qui concerne la sécurité (un mot à double tranchant) vient du ministre de l’Intérieur ( ex PS) . Il a annoncé ce lundi 5 février) un partenariat renforcé entre les sociétés de sécurité privée et la police et gendarmerie. Il envisage de confier aux sociétés de sécurité privée des missions aujourd’hui exercées par la police et la gendarmerie, dans le cadre d’un partenariat renforcé.

En conclusion, tout va bien chez les godillots qui avancent en grandes pompes. Hélas, les SDF préfèrent se peler le jonc en plein hiver alors qu’on leur propose des superbes hébergements et les chômeurs indélicats utilisent leurs pharamineuses indemnités pour aller buller aux Bahamas. Un dernier point : les indemnités des députés ne seront pas assujetties à la CSG. Parce qu’ils le valent bien et que sinon ils vont manger trop de pâtes. Merci Macron qui pendant ce temps s’éclate au Sénégal même s’il n’a pas connu la chanson de Martin Circus.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

3 réflexions sur “MACRON ET LES ETRONS

  1. Ton billet m’a bien fait rire. Il m’a rappelé les débuts des Monty Python, avec un sketch ou un gars allait chez Paul Emploi, et voulait être dresseur de tapirs…
    Mais surtout, il m’a rappelé cette chanson des Escrocs :

    Je t’embrasse,

    Gavroche

  2. Bizarre, les  » ruptures de castaner » n’arrêtent pas le train de réformes macronistes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.