La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

MONTMARTRE BLUES

2 Commentaires

En haut de la Butte

Humide et froide

Le vent mugit

Et la pluie danse.

Rue Becquerel

Un homme fume un pétard

Pour se donner des ailes.

 

Sous la lumière des réverbères

Scintille la pluie.

Danse le vent 

Les volets claquent

Sous un porche ancien

Entrebâillé sur de discrets jardins 

Où les arbres dénudés

Exhibent leur noirceur.

 

Non loin d’ici

Coincé entre deux mondes

Le passe-muraille

Contemple impavide

Le pluie hachée par le vent

Qui mugit tristement

Au dessus des sarments.

Nos âmes s’envolent

Emportées par la bise

Au delà de la ville

Le soir et le vent tombent

Les réverbères déchirent l’ombre

Nos destins se reflètent

Sur le trottoir humide et gras,

On se hâte entre deux rafales glacées

Vers le chaud, le trou, l’abri, le nid.

 

 

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

2 réflexions sur “MONTMARTRE BLUES

  1. Très beau tout ça… et les bittes peintes me mettent en joie. Surtout celle que tu as photographiée… Je peux te l’emprunter ? Ca me donne une idée 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.