La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

1 commentaire

Monsieur le président,

J’ai écouté avec grand intérêt votre discours aux maires de France où vous avez qualifié la taxe d’habitation d’impôt injuste. Néanmoins, il m’a fallu l’acquitter cette année encore. Cette taxe représente un demi-mois de mon salaire qui lui même correspond à un mois de mon loyer. Précisons, en ce qui me concerne, que cette taxe « injuste » a augmenté de 55% (!) , sans aucune justification, entre 2015 et 2016. 

J’habite un deux pièces de 50m2 en location dans le 18ème arrondissement avec ma femme et ma fille. Depuis cinq ans je renouvelle ma demande pour un logement social et je n’ai jamais reçu de proposition de logement. Je dois être trop riche. La preuve c’est que la CAF qui me concédait généreusement une allocation logement de 63 euros par mois a mis fin à ce versement et m’a même réclamé cet été un trop perçu de 141 euros que j’ai dû rembourser malgré mon découvert bancaire car cet organisme me menaçait de poursuites judiciaires en cas de non-remboursement.

J’attends maintenant la taxe d’ordures ménagères – que je paierai également à crédit et en stéréo comme dans la chanson. Je mange à crédit, paie la cantine de ma fille à crédit, etc… Depuis quelques années je m’enfonce doucement. J’ai dû emprunter de l’argent à ma banque pour ne pas couler, accepter l’aide de mes proches et maintenant je ne sais plus quoi faire pour honorer mes dépenses incompressibles.

C’est grave docteur ? Je risque pas l’accoutumance à Jaurès ?

J’ai retrouvé un emploi mais mon salaire est si bas qu’il ne me permet pas de vivre normalement. J’entends par là le simple fait de pouvoir m’acquitter de mon loyer, me nourrir et payer des diverses taxes auxquelles je suis assujetti car il semble que dans ce pays un revenu fiscal de 2000 euros par mois pour un couple avec enfant nous classe dans la catégorie des privilégiés.

Cher président, vous l’avez dit vous même, vous n’êtes pas le Père Noël. Je n’aurais donc pas la naïveté de vous envoyer la liste des cadeaux que j’aimerai recevoir sous le sapin. Et je suppose que je dois me réjouir de ne pas faire partie de la cohorte de miséreux qui dort dehors, se nourrit dans les poubelles des magasins d’alimentation et chie dans le caniveau. Mais comme vous avez également promis que cet hiver personne ne serait à la rue, je suppose que j’ai des hallucinations et que ces sans domicile fixe sont virtuels.

Je conçois que votre fonction n’est pas simple, mais je constate que vos premières ordonnances ont fragilisé les droits des travailleurs tout en épargnant les plus riches, ces fameux « premiers de cordée » qui selon vous tirent le pays vers le haut. Hélas ils tirent si fort que la corde étrangle ceux d’en bas. Il y a là quelque chose à retravailler, si je peux me permettre.

Monsieur le président, avec votre expérience dans la haute finance, pourriez vous me dire comment je dois procéder pour me sortir de cette situation sans verser dans le trafic, le vol ou la délinquance ? Il va de soi qu’aucune de ces voies n’est une solution, mais j’ai parfois le sentiment amer qu’être honnête dans ce pays est devenu une faiblesse plus qu’une vertu.

photomontage : le président n’est pas le Père Noël…

Monsieur le président je vous souhaite un joyeux Noël à l’Elysée. Je peux vous fournir les boules pour le sapin. C’est tout ce qui me reste.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Une réflexion sur “LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

  1. Pingback: Actu : entre rires et larmes | LES VREGENS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.