La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

LETTRE OUVERTE A CEUX QUI CROIENT ETRE AU POUVOIR

1 commentaire

Il paraît que pour arriver au plus haut niveau d’un gouvernement, il faut avoir une très haute idée de soi-même. En d’autres termes, il faut se prendre pour quelqu’un de supérieur au peuple, cette masse qu’il convient de diriger, soit par la peur, soit par l’abrutissement – cette dernière notion allant de la consommation d’objets et de « services » inutiles au lavage de cerveau à l’aide d’émissions de « divertissement ». Il existe même des écoles où l’on apprend ce genre de malhonnêteté intellectuelle.

En ce moment, nous sommes dans une phase qui voit la montée de la trouille. Le grand blond de la maison Blanche teste son matériel de guerre et s’en va titiller le dictateur paranoïaque qui dirige la Corée du Nord. Tous les deux ont des coiffures bizarres qui reflètent leurs personnalités bourbeuses bien mieux que tous leurs discours. Et n’oublions pas tous les crétins prêts à tuer au nom d’un dieu qui n’en demande pas tant.

Ca pue tellement que ce sont les Chinois et les Russes qui invitent à la modération. Derrière toute cette agitation, les complices, c’est à dire les différents complexes militaro-industriels se frottent les mains. A seize millions de dollars la « mère de toutes les bombes » il y a du blé à ramasser. Il est d’ailleurs assez révélateur qu’à une époque où l’on peut nous calculer le « coût » de la moindre grève, il soit toujours aussi difficile de calculer le coût d’une intervention militaire.

Secret défense paraît il. Il est vrai que face au prix des missiles, des avions de chasse et des sous marins nucléaires, le montant des menues embrouilles de certains candidats aux élections à venir fait sourire. Un char d’assaut c’est un lycée, un avion de chasse un super hôpital… Les défenseurs du lobby militaire nous ressortent inlassablement le « si vis pacem para bellum » des Romains, mais en fait c’est plutôt l’équation nazie « du beurre ou des canons » qui motive ces dépenses imbéciles qui font que l’on est pas fichu d’éradiquer quelques maladies endémiques sur la planète, que l’on parvient toujours à acheminer des armes là où l’on nous explique qu’il est impossible d’apporter de la nourriture.

Les talibans ont peur que les filles aillent à l’école. Les Américains ont peur que l’on mette fin à leur mode de vie qui les voit engloutir un tiers du produit terrestre brut. Les Français ont peur que l’Europe interdise les fromages au lait cru…. Et c’est ce mélange détonant de peur et de bêtise qui fait le jeu d’une poignée de salopards. Il y a ceux qui sont prêts à attaquer un pays pour gagner des galons et des médailles, ceux qui – soit disant au nom de la religion – s’attaquent à l’éducation, à la danse, à la musique, à tout ce qui participe à la beauté de la vie.

Je finis par penser que la plupart de ces dirigeants ont de gros problèmes psychiques. Ce besoin d’écraser des vies humaines pour s’affirmer est franchement louche. Il faut avoir un truc moisi dans la tête pour avoir peur des femmes et haïr les homos. Et ces crétins de s’agiter pour savoir qui a la plus grosse (bombe) alors qu’ils feraient mieux de se demander pourquoi ils sont incapables d’œuvrer pour l’établissement d’une paix mondiale où chacun mangerait à sa faim dans un univers apaisé. La majorité des ces connards est de surcroit absolument hermétique à l’art sous toutes ses formes et n’admet qu’un « art » officiel qui la plupart du temps est là pour glorifier leur misérable petite personne. Par pure bonté, on ne parlera pas de culture à leur sujet.

Mais le gros avantage de la peur, c’est qu’elle paralyse le raisonnement logique et permet de mener les gens par le bout du nez. La peur de l’autre qui n’est pas pareil, la peur de manquer alors qu’on vit ici dans une société d’hyperconsommation, et pour finir la peur de mourir sans être sûr d’avoir bien vécu.

Alors on promet des vierges dans les pays où il est impossible de baiser en paix, des cantiques et de l’encens, du bonheur après la mort pour mieux justifier le fait qu’on nous emmerde de notre vivant à nous dire ce qu’il faut manger, ce qu’il ne faut pas manger, ce qu’il ne faut pas fumer et ce que l’on a le droit de fumer et où on a le droit de le faire, ce qu’il faut penser, quand et comment il faut saluer le grand leader, à quelle heure il faut prier….

J’ai un message pour tous les empêcheurs de vivre, tous les peine à jouir qui s’éclatent en torturant et en massacrant, pour toutes ces personnes fâchées avec la vie qui ont besoin d’emmerder les autres pour arriver à bander : vous allez mourir un jour, c’est une donnée biologique. Je sais que c’est cela qui vous énerve et vous rend si cons et méchants. Le problème c’est que s’il existe un au delà, vous n’irez pas au paradis. C’est l’enfer qui vous attend pour vous faire payer toutes les saloperies que vous avez infligées à ceux et celles qui n’aspiraient qu’à vivre peinards sur cette bonne vieille terre. Allez vous faire foutre, vous ne nous faites pas peur. Il arrive même que vous nous fassiez rire ( oui je sais vous n’aimez pas le rire non plus, tristes sires que vous êtes au fond de vos palais ) avec vos pitoyables tentatives pour imposer votre prétendu ordre moral aux populations. Allez au diable et lâchez nous les baskets !

 

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Une réflexion sur “LETTRE OUVERTE A CEUX QUI CROIENT ETRE AU POUVOIR

  1. il en avait de bonnes Zappa! il en a de bonnes Riccardo!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s