La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

CARNAGE ELECTORAL

1 commentaire

Paris 2014 – Porte des Poissonniers

Al le Bordelais déclare forfait et la droite s’apprête au pire. Soit partir au combat avec Fillon le Vertueux et sa garde de grognards, soit changer de cavalier mais encore faudrait il qu’un nom fasse consensus ce qui n’est pas évident. La belle voix grave de Barouin dans le rôle du premier ministre pour édulcorer un peu la fillonnite fibreuse qui gangrène le corps électoral ? Ou pas de candidat du tout. La chaise vide.
En face à gauche on ne se marre pas non plus. Une partie du parti et de bons amis depuis des décennies scient la branche du candidat Hamon qui va finir mal en aval, L’hologramme de Mélenchon sourit au futur forcément radieux et Macron joue l’électron libre comme une boule de flipper d’un bumper à l’autre. Extra ball ?

Les perles du site de Paul Emploi 😉

Game over. Perdu foutu. Marine l’emporte. Avis de tempête sur l’ensemble du pays. Vents violents en très fortes rafales et vagues dangereuses susceptibles d’emporter les curieux par le fond. Elections piège à cons ? Un choix qui n’en est pas un, qui ne ressemble à rien.

Voïvodine 2009

Paris 2017

Pendant ce temps, un type tue quatre personnes à coups de pied de biche pour une histoire d’héritage et d’or. Quatre morts pour du pognon. Ca rend méchamment con l’argent. Passons donc à quelque chose de plus vivifiant. Voici que s’ouvre, trois ans après les faits, le procès des dix inculpés du vol de 52 kilos de cocaïne à la préfecture de police de Paris. Cinquante kilos de poudre piquées directement dans la salle ultra-sécurisée où sont stockées les prises. Un brigadier est soupçonné qui bien sûr proteste de son innocence. Pas de traces de la coke, nous dit on sans rire. Sniffée par d’anonymes narines, elle a disparue depuis longtemps.

Paris – Canal saint Martin.

Après les emplois fictifs et la cocaïne évaporée, une avalanche traverse une piste de ski mais n’emporte personne. La poudreuse est parfois magnanime. La nature est cruelle : la foudre ne s’est pas abattue place du Trocadéro et nous sommes partis pour des élections hors piste ce qui est toujours assez aléatoire. Un candidat va être mis en examen juste avant le démarrage des choses sérieuses. Al le Bordelais jure que c’est fini, que devant telle obstination, il renonce. Avançant à juste titre qu’il ne correspond pas au besoin de renouveau exprimée par la base, il tacle au passage son petit camarade et constate que l’électorat de droite s’est « radicalisé », il se retire de la course et exprime sa grande préoccupation. Le quasi ex-président, lui, affirme que le danger d’une présidence d’extrême-droite n’a jamais été aussi grand qu’aujourd’hui. Fermez le ban.

Cité des Sciences – Paris

Alors j’essaie de penser à autre chose, de vivre autre chose. Je coupe le fil d’info, j’apprends à ma fille à faire du vélo, c’est plus important que le programme de Machin ou de Trucmuche. Je repense à monsieur Vaudran, le boucher de Saint-Prix, dans sa petite boutique à l’angle tout en haut de la côte qui, un jour, voulant couper court à une discussion politique, asséna à sa clientèle : « Vous voulez que je vous dise, et bien, quel que soit le berger, les moutons seront tondus ».

Ce n’est donc pas si bête d’écouter de la musique, de regarder danser les premières lumières annonciatrices du printemps, d’apprendre à ma fille à faire du vélo plutôt qu’écouter à longueur d’antenne ces pitoyables présidentiables. Qu’ils aillent au diable ! Et qu’ils s’y rendent seuls sans nous embarquer dans leurs grandioses projets destinés à faire chatoyer quelques instants une bien grise réalité, celle qui compte et finit toujours par s’imposer.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Une réflexion sur “CARNAGE ELECTORAL

  1. le quidam est plus créatif que le politique : la caravane flottante : fallait-y penser! le top!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s