La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

AU FOND DES CABINETS

4 Commentaires

Depuis le début de cette campagne, une odeur monte et elle est peu ragoûtante. Après le preux chevalier Fillon sans peur et sans saveur qui s’avère âpre au gain au point de faire profiter une bonne partie de sa famille d’indemnités juteuses et de piges rémunérées au delà de toute décence, voici le tour de Madame « tête haute et main propre », l’anti-européenne convaincue, qui siège néanmoins au Parlement européen pour bénéficier de l’immunité offerte par ce mandat, tout en se servant de ce bon argent européen pour payer des membres de l’Affront National qui ne mettent quasiment jamais les pieds à Bruxelles mais touchent néanmoins un petit pécule versé par ce Parlement européen qu’ils honnissent.

fn

Affaires à suivre….

Ces deux parangons de vertu, qui ne se privent guère d’adopter des postures morales très rigoureuses, ont en fait des pratiques absolument immorales avec l’argent public. Et ils ont en commun la même défense : « c’est un lynchage médiatique destiné à nous empêcher de faire campagne sereinement « . Ces mêmes médias après lesquels ils courent le reste du temps pour se fabriquer une image de présidentiable seraient donc devenus un repaire de gauchistes prêts à tout pour abattre ces champions de l’honnêteté et de la morale réunies ? Il y a un parfum de trumperie derrière tout cela.

Ce ne sont pas les médias qui ont tapé dans la caisse du Parlement européen, pas plus qu’ils ne se font payer des fortunes pour fournir deux minuscules petits articles dans une revue au tirage plutôt confidentiel. Ce ne sont pas les médias qui ont triché. Les médias font juste leur boulot qui consiste à informer la population. D’ailleurs, les médias ne chassent pas en meute et il a suffit d’un vilain petit canard pour casser la belle image que ces deux candidats voulaient donner d’eux-mêmes.

A l’Affront National, c’est une sale histoire de cabinet qui pose problème. Bruxelles n’a pas apprécié de rémunérer l’ex belle-sœur de la Marine nationaliste qui passait tout son temps enfermée dans les cabinets à Nanterre alors qu’elle était censée travailler ailleurs, à Bruxelles très exactement. Pas de traces de sa présence en Belgique ? C’est parce qu’elle logeait chez l’habitant, entrait discrètement par le parking du Parlement pour ne pas déranger les vigiles à l’entrée, etc…. Et tous de nous enfumer avec l’immatérialité du travail d’attaché parlementaire, les vertus du télétravail et autres fariboles. Une défense assez misérable pour masquer la vilenie de leur conduite.

fn-cinex

Le programme de l’Affront National n’a pas changé…

Il est assez cocasse de voir l’Affront National profiter des allocations généreuses d’un pays tiers. Pour le coup, ce sont eux les immigrés qui grugent les institutions. Mais lorsque les cabinets se mettent à puer, la patronne n’hésite pas à parler d’acharnement judiciaire qui nuit au bon déroulement de la campagne électorale. Quand Fillon se faisait dégommer c’était une opération vérité, mais quand c’est elle que l’on met en cause, c’est de la calomnie. Oui monsieur, de la calomnie, parfaitement. Et revoilà l’Affront National dans son rôle préféré, celui de la victime. C’est à cause de l’Europe, des étrangers, des reptiliens, du système, des illuminati et de la gauchosphère.

Derrière ces deux têtes de gondoles, le spectacle est assez affligeant. Le PS moribond s’éparpille en courants, tendances et renversements d’alliance. Solférino risque bien de sonner comme le nom d’une défaite. Hamon a fait valser Valls et plus à gauche Mélenchon joue les ronchons. Sans oublier ce gars bizarre qui n’est ni à gauche, ni à droite, ni au centre et même au contraire, qui tente de nous refaire l’appel de Londres. Et comme à chaque présidentielle, Bayrou abandonne ses chevaux et se réveille du fond de son Béarn profond. Cette année, il a joué les divas, s’est fait attendre, a laissé Fillon plonger, pour finalement se rallier au gars bizarre dont il disait du mal il y a encore quelques semaines. C’est beau la sincérité et l’engagement pur et sans faille. Macron vaut bien une messe…

Pendant ce temps la conspiration anarcho-gauchisante de la justice avance : L’ex président Sarkozy est renvoyé en correctionnelle pour le financement pas très net de sa campagne électorale en 2012 et un Balkany est même allé en prison. Pas longtemps car le versement d’une caution de 100 000 euros devrait lui permettre de retrouver rapidement son domicile. A ceux qui pourrait être choqués par tout cet argent, je rappellerais que « quand on aime, on ne compte pas ». Il n’y a que les pauvres pour compter ce qui leur reste après impôt.

Gouvernement de Vichy

Régime post-électoral

Le pire c’est qu’il va falloir choisir quelqu’un dans cette fine équipe ! Après avoir daubé sur l’élection américaine, c’est bientôt notre tour de choisir celui ou celle qui nous tondra la laine sur le dos. Elle est pas belle la vie ?

 

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

4 réflexions sur “AU FOND DES CABINETS

  1. de quoi se taper un syndrome de la Tourette dfkusigohjléxgbhsdféasdfighbodfksdfé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s