La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

J’AIMERAIS ÊTRE OPTIMISTE

3 Commentaires

J’aimerais tant être optimiste… Mais je suis né onze ans après la fin de la seconde guerre mondiale et à neuf ans je savais tout sur les camps d’extermination, Hiroshima et Nagasaki. C’était les sixties, la musique et la quête d’autre chose, la route, l’amour, la vie, la paix.

Aujourd’hui c’est mes sixties à moi. L’amour est devenu porno sur internet, la musique tourne en rond, la route est minée et ne mène plus nulle part, la vie, la paix sont en danger car c’est la planète qu’on attaque.

Un monde sans éléphants dans la savane, sans rhinocéros, sans singes dans les forêts, sans oiseaux dans les champs, un monde sans poissons dans les mers pleines de poison, des terres autrefois fertiles devenant stériles à force d’être gavées d’engrais chimiques et de pesticides.

dscf4337

Un monde où je me demande ce que deviendront nos enfants sans éléphants, sans rhinos, sans singes et sans oiseaux. Un monde de violence et d’intolérance, de religions mal digérées et d’idéologies mercantile. Un monde qui ne ressemble en rien à celui que je découvrais quand j’étais tout gamin. Un monde sans ogres ni sorcières mais un monde où errent des tueurs et des serial killeurs, des fanatiques et des psychotiques trainant dans les allées du pouvoir en espérant mettre la main dessus.

J’aimerais tant être optimiste, ne serait ce que pour les générations à venir. Pourtant, j’ai un méchant pressentiment quand je vois les financiers se réjouir de la fonte des glaces car cela raccourcit les grands axes de transports de marchandises ; quand j’entends certains se réjouir et qualifier de contrat du siècle des ventes d’armement…

L’écosystème planétaire barre en couille et l’on m’adjure de ne pas fumer car je mets mon existence en danger. Les panneaux publicitaires scintillent en centre ville mais il est capital que j’éteigne en sortant des chiottes. Les politiciens qui font tout pour ne pas vivre la vie du peuple s’en réclament à longueur de discours et nous montrent leur cul une fois élus.
J’aimerais tant être optimiste sur mes vieux jours….

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

3 réflexions sur “J’AIMERAIS ÊTRE OPTIMISTE

  1. La liberté… on la perd comme sa virginité en grandissant, on en retrouve une autre… intérieure… mais toujours les pleurs…

  2. J’avais 12 ans après la fin de la seconde guerre mondiale , je me souviens surtout des communiqués quotidiens des bombardements américains sur le Vietnam, Laos, Cambodge….Plus tard j’ai pu mesurer l’ampleur des dégâts écologiques et humains subis par ces pays…Comme vous, j’espère que nous serons en mesure de faire cesser la destruction de notre planète.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s