La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

LA VIE D’ABORD !

2 Commentaires

Une année vient de s’écouler. Une année bien remplie en saloperies, mais aussi en petits bonheurs pour les survivants. Les saloperies sont d’origines diverses. Les pires sont d’origine humaine, la plupart du temps pour des raisons stratégiques et économiques qui se fichent bien du droit des humains à vivre en paix. A ce sujet, j’espère bien que la Syrie va retrouver le chemin de la paix, à défaut de celui de la démocratie. On m’objectera que c’est une mauvaise paix, organisée par les Russes et les Turcs, mais, en attendant, les civils vont pouvoir retrouver une vie un peu moins chaotique. Ne plus se prendre de bombes sur la gueule c’est énorme. Après, c’est une autre histoire.

Chez nous, c’est la démocratie et nous vivons dans un des pays les plus riches de la planète. Pourtant, certains se sont gavés au delà de tout ce qui peut s’imaginer alors que d’autres cherchent leur nourriture dans les poubelles et dorment dehors. Démocratie à revoir et deux trois bricoles à corriger d’urgence. Parce que c’est assez inadmissible que certains dorment dans la rue – à la belle étoile, mon cul – pendant que d’autres collectionnent les mètres carrés, les jets et les œuvres d’art. Le mécénat n’excuse pas tout.

Cette nouvelle année que je rêve heureuse pour tous commence hélas bien mal avec un massacre à Istanbul et un autre à Bagdad. Les salopards qui commettent ces actes barbares prétendent agir au nom de la religion alors qu’ils la salissent en agissant ainsi. S’ils veulent aller au paradis en aller simple qu’ils se fassent sauter dans le désert, les vierges les attendent avec impatience et cela nous fera des vacances.

Ici, cette nouvelle année commence pour beaucoup d’entre nous avec les mêmes préoccupations que la précédente : trouver un emploi ou garder celui que l’on a, pouvoir a minima payer la bouffe et le loyer, avec en prime le vœu de ne pas se choper une saleté de maladie. Parce qu’en plus des dégâts causés par l’incommensurable connerie de certains, il faut encore dealer avec le destin, celui qui fait que l’on se réveille un beau matin avec un méchant truc qui vous bouffe jusqu’à la moelle. Celui qui fait que la terre tremble, que les forces de la nature nous écrasent comme des insectes. Sachant tout ceci, je comprends d’autant moins cette rage que met l’homme à détruire, tuer, anéantir alors qu’il serait tellement plus simple de s’entraider et de partager.

Bref, l’année à venir sera plus ou moins semblable à celle qui s’est achevée. La seule chose dont nous pouvons être sûrs, c’est que le soleil se lèvera tous les matins et couchera tous les soirs. Pour le reste, c’est l’incertitude la plus totale. Ceci dit si on savait à l’avance ce qui va nous arriver, l’existence perdrait tout son sens.

Alors que les riches continuent à empiler les richesses s’ils le veulent, mais qu’ils sachent que leur fortune ne les empêchera pas d’y passer comme tout le monde. C’est peut-être ca qui les agace, qui les pousse à rêver de transhumanisme, de greffes cybernétiques pour durer plus longtemps. Tristes tentatives pour échapper au sort commun.

Alors, puisque nous n’avons qu’une vie, chantons, dansons, rions, n’écoutons pas les sirènes de l’usine ni celles des marchands, transformons nos rêves en réalité et envoyons au diable les méchants cons qui obscurcissent l’horizon. Ils ont beau s’agiter, jamais ils ne mettront à bas la pulsion de vie qui bouillonne dans nos veines.

PS : et puis si possible supprimons les paradis fiscaux et testons l’armement, les médicaments pourris et la bouffe merdique sur ceux qui les fabriquent et les vendent…

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

2 réflexions sur “LA VIE D’ABORD !

  1. hihi! Bien remonté Ricardo! tester les saloperies sur ceux qui les fabriquent…! moi c’est pire j’suis + vieille, j’en finis pas de meugler… de voir que rien ne change depuis la nuit des temps… j’espère un beau poème, fort comme une tempête du nord et parlant comme le sud pour une prochaine! si j’ose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s