La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

UNHAPPY BIRTHDAY

3 Commentaires

On ose même pas parler d’anniversaire vu ce qui est célébré. Un anniversaire c’est une fête, des bougies, un gâteau, des cadeaux… Ici, c’est un concert où la police veille dehors pendant qu’à l’intérieur un chanteur balance des chansons de…. Police. En guise de cadeaux, des plaques commémoratives et, cerise sur le gâteau, les mines compassées de nos dirigeants qui se demandent s’ils vont se faire virer ou pas.

Le temps s’est mis à l’unisson. Froid et humide. Un crachin sournois qui glace jusqu’aux os ceux qui vivent dehors. Pas d’anniversaire pour eux, pas de cadeaux ni de gâteau. Juste cette putain de pluie qui les oblige à s’abriter dans les portes cochères ou dans le métro. Autant il est vrai que les attentats qui ont ensanglanté Paris sont des actes infâmes, autant il est choquant de voir tant d’êtres humains vivre dehors dans un des pays les plus riches de la planète. On m’objectera qu’il n’est guère correct de faire un parallèle entre les gens assassinés par des tueurs fanatisés et des gens qui meurent de froid, d’épuisement physique et psychique, de solitude, tués par l’indifférence quasi générale, tués par le discours qui voudrait qu’il existe des winners et des losers, tués indirectement par un ordre mondial qui fabrique des chômeurs par millions… Au final, c’est un autre genre de terrorisme, plus sournois, mais qui tue beaucoup plus de monde. On estime à 3000 le nombre de sans abri morts en France l’an passé.

dscf2071

Alors, il est juste que l’on commémore l’horreur de ces attentats, mais j’attends la même unité, la même volonté pour lutter contre les expulsions locatives, la spéculation immobilière, l’évasion fiscale, tout ce qui fait qu’un être humain puisse perdre son statut social et être réduit à vivre dans la rue sans que cela gêne la marche des affaires et les marges des rois du marché. Les medias s’interrogent depuis deux jours sur « ce qui a changé depuis les attentats ». La réponse est terrible : rien n’a changé dans le bon sens. Le Moyen Orient est en lambeaux mais les riches saoudiens viendront faire la fête à Londres, à Paris ou ailleurs. Un milliardaire qui ne paye pas ses impôts vient d’être élu à la tête des USA et chez nous, les patrons des plus grosses boites ont augmenté en moyenne leur rémunération de 20%. La misère gagne, la France bat ses records de vente d’armement.

dscf2724

Il est juste que l’on pleure les centaines de morts qui ne demandaient qu’à vivre, mais il faut aussi pleurer pour ceux qui se noient en tentant de fuir la misère ou la guerre, il faut rappeler aux bien lotis que celui qui se noie est aussi un être humain avec ses rêves et ses envies. Qu’il a le même droit à vivre que celui qui a eu la chance de naitre du « bon » côté de la planète.

Mon cœur saigne pour celui qui est mort en terrasse, mais il saigne aussi pour celui qui meurt de faim dans le désert. J’ai du mal à concevoir que certains soient déshumanisés par des appellations telles que migrants ou SDF, des termes qui masquent leur humanité pour mieux les transformer en statistiques.

14690998_967234740047646_1417179478576966331_nJe vomis les terroristes. Mais je vomis tout autant les dirigeants de multinationales qui se gavent, les politiciens corrompus ou voleurs, ce prétendu nouvel ordre mondial qui asservit un peu plus l’humanité au profit d’une ploutocratie aussi méchante qu’arrogante. Et les conflits qui font que des populations sont contraintes de fuir leur pays ne sont rien d’autre que du terrorisme à grande échelle, organisé par des âmes criminelles.
Alors, oui, je compatis à la douleur des victimes. Mais de toutes les victimes sans exclusion, qu’elles soient d’ici ou d’ailleurs. Halte au feu. Haut les cœurs. Virons les fossoyeurs et faisons en sorte que tout le monde puisse aspirer à une vie décente sur cette terre.

 

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

3 réflexions sur “UNHAPPY BIRTHDAY

  1. J’aime beaucoup ton billet.

    Je vomis bien plus les multinationales, les politiciens corrompus ou voleurs et l’ordre mondial que tous les terroristes qui ne sont que les enfants perdus d’une politique tendre comme une chasse à courre pour tous les humbles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s