La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

NEVERMIND DONALD, I CRY FOR LEONARD

Poster un commentaire

leonard-cohen-et-marianne-ihlenLa très mauvaise nouvelle de la semaine ce n’est pas l’arrivée au pouvoir d’un gros macho ridicule avec sa moumoute blondasse. La vraie mauvaise nouvelle c’est le décès de Leonard Cohen.
Les gros cons machos, avec ou sans moumoute, sont légion. On peut en croiser assez facilement, les observer, les étudier, apprendre à les éviter et, le cas échéant, s’en divertir. Les poètes sont d’une essence beaucoup plus rare, ils ne font pas souvent la une, vivent discrètement, partagent leurs visions avec qui le veut et ne s’imposent pas.
Les gros cons machos s’illustrent sur les champs de batailles où ils envoient mourir les autres pour défendre des idéaux auxquels ils ne croient pas. Les gros cons machos s’illustrent par leur fortune financière, l’étalage de leurs richesses matérielles. Ils font bâtir des immeubles qui portent leur nom et pensent pouvoir tout acheter même l’immortalité.
Le poète vit loin des foules ou s’y cache. Il parle aux nuages, aux cieux et aux étoiles, tout en gardant les deux pieds sur terre. Le poète ne craint pas la mort et ne connaît pas la peur. Il est déjà un peu ailleurs de son vivant.
Les gros cons machos sont de plus en plus bruyants, arrogants et méchants. Fiers de leur argent, ils méprisent les pauvres gens. Fiers de leur ignorance, ils passent à côté de l’existence. Le poète, passe, glisse, plane et meurt, nous léguant des mots bien agencés, des mots qui ouvrent des portes, des mots qui font rêver.
Les gros cons machos utilisent les mots pour chier des slogans, commerciaux ou mortifères. Les gros cons machos aiment passer à la télé pour jouer les stars. Le poète a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.
C’est pourquoi je pleure le départ de Leonard et me contrefous de Donald à la Maison Blanche.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s