La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

20 SECONDES DE MOINS !

Poster un commentaire

Signe des temps, les médias ont tous une rubrique où l’on tord le cou aux rumeurs et aux fausses déclarations. Les rumeurs sont en général propagées par les réseaux sociaux, parfois même reprises par les médias. Les fausses déclarations sont presque toujours l’apanage du personnel politique, trop souvent fâché avec les chiffres ou la réalité.
Ainsi , sur une radio du matin, L’ineffable Christian Estrosi affirma – sans être contredit par le journaliste – que les dégâts imputés à Nuit Debout et aux casseurs sur la Place de la République s’élevaient à 24 millions d’euros. Du très grand n’importe quoi. Il est un peu déprimant que le journaliste n’ait pas estimé utile de réagir, ou a minima d’exprimer son étonnement devant un tel montant.
Pas grave : sur la même radio le lendemain, dans la rubrique « pipeau », un autre journaliste explique qu’Estrosi a tort et que ce montant correspond aux travaux d’aménagement effectués sur ladite place. Pas grave. On a rectifié le tir. Néanmoins, Estrosi a pu la veille sortir un gros mensonge sans être repris aussitôt à l’antenne. Cela me chagrine.

Bon, toujours sur la même radio que j’écoute d’une oreille plus ou moins attentive en surveillant ma cafetière, ce matin, on avait au programme la démolition d’une fadaise tournant sur les réseaux sociaux ( décidément !) prétendant qu’à l’époque du franc, on pouvait avec un billet de 50 francs aller au cinéma, payer une tournée de bière, et deux trois trucs encore.
Intervention de l’expert qui nous explique que ce n’est pas vrai, que dans les années 90, une place de cinéma coutait 40 euros, et patati et patata… Et d’un coup, le type affirme que « de plus les salaires ont augmenté depuis cette époque ». Bon, le sien peut-être, mais je connais de nombreux secteurs où les salaires n’ont pas trop bougé. Pis encore, pour quelques millions de chômeurs, il a disparu. Pschitt!

Pour enfoncer le clou, le type balance que « la preuve en est qu’un salarié travaille 20 secondes de moins qu’il y a 10 ans pour s’acheter une baguette de pain ». En entendant ca j’ai failli renverser la cafetière. Putain ! 20 secondes de moins pour se payer une baguette ! Ca c’est vraiment la preuve que nous vivons une époque de progrès social.

DSCF0843

Tous des ingrats!

Les larmes me montent aux yeux quand je pense à cette populace haineuse qui veut changer ce bel équilibre. Merde ! On gagne DEUX SECONDES par an !! Et il y en a encore pour gueuler après les gouvernements successifs qui ont permis cette prouesse.
Le peuple est ingrat j’en ai eu la preuve ce matin grâce à un expert qui m’a ouvert les yeux sur le bonheur. Mais je me demande s’il s’agit d’une baguette normale, au levain, tradition… J’aimerais en savoir plus sur la méthodologie utilisée pour cette étude percutante.
Et puis après, c’était du grand n’importe quoi : d’après plusieurs études, il paraît que chez les chômeurs, il y aurait plus de divorces, plus de suicides, de dépressions, que les enfants ont de moins bons résultats scolaires… N’importe quoi vous dis-je. Alors, juste après la liste des sélectionnés j’ai coupé la radio. Il paraît que la France est bonne en attaque mais faible en défense.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s