La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

REPUBLIQUE DEUXIEME JOUR….

Poster un commentaire

Place de la République samedi matin. Ceux qui sont restés pour la deuxième nuit consécutive ont été virés par la police vers cinq heures du matin, à l’ouverture du métro.

DSCF2943

Monsieur Propre est passé par là….

J’arrive vers 11h30. Toutes les affiches, banderoles et dazibaos ont disparu. Les services de nettoyage ont bien bossé. Le petit groupe d’irréductibles groupé autour de la tente blanche m’explique que l’évacuation a été faite au prétexte d’une « privatisation de l’espace public ». Sans entrer dans d’interminables arguties juridiques, c’est assez rigolo comme argument. Il s’agit en fait d’une occupation pacifique, mais en aucun cas d’une privatisation. L’espace, au contraire, est ouvert à tous. Bref, on sent toute la gêne des autorités face à un mouvement citoyen et sans leader revendiqué.

DSCF2954Nous sommes tolérés, mais pas franchement bienvenus. Un camp de citoyens qui réfléchissent, c’est encore pire qu’un camp de réfugiés. Ca peut donner des idées… La convergence des luttes, c’est un peu le cauchemar du pouvoir. Aujourd’hui, à 15 heures, manifestation du DAL, défenseur des mal logés. Une des facettes du malaise général, les autres pouvant se nommer chômage de masse, enrichissement d’une minorité sur le dos d’une majorité paupérisée, etc… D’où cette envie de convergence des luttes et ce besoin de se réapproprier l’espace public, mais aussi la politique qui apparaît de plus en plus confisquée et accaparée par une caste de professionnels.

DSCF2947Jean-Baptiste Eyraud,porte parole du DAL, résume la situation en un discours clair et concis. Hollande, là aussi , s’est assis sur ses promesses. Une fois de plus. La manifestation s’ébranle et je reste. Ca discute ferme sur les moyens de se faire entendre du plus grand nombre. Il faut tout inventer, tout redéfinir pour sortir du cercle vicieux du vote utile et autres niaiseries.

Des vieux, des jeunes, un peu de tout. Des fauchés, des plus aisés. Tout le monde est content de se trouver là, face à face, dans la vraie vie. Un agora un peu foutraque qui tente de s’organiser. Une utopie ? Peut-être. Un rêve ? Et alors. Sans rêves on est un peu mort. L’aventure est lancée. Personne n’est en mesure de dire ce qui sortira de cet étrange laboratoire mais au moins, ca bouge, ca échange et ca partage.

DSCF2960
Et puis je reprends le chemin de ma petite famille. Retrouver le métro et les métronautes, mon quartier tout cabossé avec ses clodos et ses bistrots. Atterrissage après quelques heures ailleurs. La même planète, mais sous un autre angle. Lundi je reprends le boulot. Alors avant de retrouver le chemin du musée, je me prends une bonne grosse overdose dd liberté. La République c’était « res publica » chez les Romains : la chose publique. Alors cette idée de « privatisation » de l’espace public c’est assez baroque. Pourquoi ne peut on pas passer une nuit entière ensemble dehors ? Elle est où la chose publique si on ne peut pas en jouir en toute liberté ?

DSCF2898

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s