La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

C’EST DUR D’ETRE PATRON….

2 Commentaires

Monsieur Macron a encore frappé. Sa petite phrase a mis le feu. C’est vrai qu’on était encore – assez naïvement il faut bien l’admettre – vaguement persuadés que nous étions sous un gouvernement socialiste, c’est à dire de gauche.

wolinskicestdur_24092002

Vraiment dur…

Entendre un ministre nommé dans un gouvernement de gauche parler aux millions de chômeurs de la dureté de la condition patronale c’est assez farce. Wolinski en avait fait le titre d’un de ses albums dans les années 70 et à l’époque on avait bien ri. Macron rime avec patron, c’est facile j’en conviens. Il existe un autre mot qui rime avec Macron, mais par décence nous l’éviterons. Restons en aux patrons.

C’est quoi un patron ? Le gros gavé de pognon qui fume le cigare dans son avion ? Ou le quidam qui tous les matins lève le rideau de sa petite entreprise qui connaît la crise? De quelle catégorie de patrons parle t’on ? Les grands capitaines d’industrie ne coulent plus avec leur boite. C’est romantique, cette belle image du capitaine qui sombre avec son navire, mais très surfait. Le capitaine d’industrie coule sa boite et ensuite des jours heureux en Helvétie, lesté d’une retraite chapeau. Haut de forme cela va de soi.

P1150858

Demandez le programme….

Dans le patron tout est bon. Comme dans le Macron. Néanmoins c’est dur, Monsieur Macron, de subsister avec une poignée de ronds, c’est dur les factures ; l’optimisation fiscale c’est pour les multinationales, pas pour les petits patrons. Mais ce bon monsieur Macron a fait ses classes dans la finance, en jonglant avec les chiffres jusqu’à péter le mur des 35 heures et des heures supplémentaires. Il voudrait qu’une heure soit une heure, point final. On vous donne du boulot payé alors vous n’allez pas en plus la ramener avec cette entrave à la bonne marche des entreprises. Il est bien bon, Monsieur Macron,  avec son petit costard et sa tête de garçon bien élevé, bien éduqué. Un futur présidentiable… C’est vous dire.

Heureusement, pour redonner un peu de hauteur au débat, le président s’est envolé pour l’Inde avec l’intention d’y vendre pour quelques milliards d’avions de combat. Les patrons du complexe militaro-industriel en salivent déjà. Mais rien n’est joué. On vous le dit, c’est dur d’être patron. A vous dégouter d’entreprendre… Foi de Macron.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

2 réflexions sur “C’EST DUR D’ETRE PATRON….

  1. Naguère des plaisantins suspendirent Mussolini à un croc de boucher. Faudrait tout de même qu’il se méfie un peu. D’aucuns pourraient mal interpréter le proverbe « tout est bon dans le Macron ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s