La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

DEDRAMATISONS

4 Commentaires

DSCF7761J’ai reçu les vœux de la Ministre du travail, de l’emploi de la formation professionnelle et du dialogue social. J’ai secoué l’enveloppe pour voir s’il y avait pas un petit boulot coincé au fond, mais rien. C’est la première fois que je recois des vœux d’un ministre du travail et de… ( OK j’abrège). Affranchis à 0,95 centimes d’euro. Si elle a souhaité la bonne année à tous les chomeurs cela fait trois à quatre briques d’affranchissement pour la poste. Tout n’est pas perdu.

Ce lundi matin, je bois mon café dans la cuisine. Sur les ondes une radasse ressasse qu’il faut « dédramatiser le retour au non-emploi ». Je recrache mon café sur ma chemise blanche. Juste le temps d’en changer avant d’aller bosser et de terminer mon contrat temporaire dans trois jours. OK ma poule, je dédramatise. C’est l’heure. Je file jusqu’au métro. Sur le quai d’en face, une grande affiche « pour les soldes le slip met le paquet ». En bas http://www.slipfrancais.fr . La classe, la vraie, celle des créatifs d’agences de pub. Raffinement et élégance. Le slogan est sobrement illustré d’un énorme slibard blanc dessiné sur fond bleu. Il ne manque plus qu’une touche de rouge pour recycler ce moule bite rétro en hommage national aux valeurs éternelles de la Gaule.

DSCF7665

Dans la rame qui m’emporte au turbin, je repense – c’est idiot – à la sotte dans la radio. Pour l’oublier, je me plonge dans un journal. Ne dramatisons pas sur le retour proche au non-emploi, comme dit la pouffiasse. Je pourrais être réfugié, noyé, en fuite, mort, que sais je encore, ce ne sont pas les mauvais plans qui manquent sur la planète. Arrivé devant le boulot, pause cigarette sous le nez d’une patrouille de militaires lourdement armés. Il paraît que c’est nécessaire pour nous protéger.
Nous sommes en guerre alors, de grâce, dédramatisons le non emploi et la précarité. Mais ne manquons pas de condamner les inacceptables violences commises par les salariés d’Air France qui ont arraché la chemise de leur DRH. Ceux qui ont été vidés et ceux qui vont l’être seront heureux d’apprendre que « Air France renoue avec les bénéfices ». Une charrette et, hop,ca repart.

DE-DRA-MA-TI-SONS. 

Et renégocions ce contrat de travail obsolète qui entrave les entreprises, les empêche d’avoir recours au non-emploi, ce nouvel eldorado où l’on pourra à loisir convoquer ou révoquer les travailleurs en fonction de l’état des carnets de commandes. Un avenir radieux à l’horizon et des retraites bérézinesques au final. On va pas en faire un plat. Ni en chier une pendule à treize coups.
Le seul qui dramatise un peu c’est notre premier ministre qui affirme, dans le Monde du 10 janvier , que « le gouvernement est soudé autour de cet objectif : la lutte contre le terrorisme et la protection des Français. Il n’y a que cela qui compte, le reste, cela n’a aucune importance, je dis bien : cela n’a aucune importance. ».

DSCF9413

Que les précaires, les mal logés, les pas logés du tout, les sans emploi, les chômeurs, les mal lotis se le tiennent pour dit. Mais ne dramatisons pas. Les soldes sont là et notre devoir de citoyen consiste à relancer par nos achats le secteur commerçant, durement affecté par les attentats. Soyons patriotes et mettons le paquet dans le slip français pour éviter le burnes-out. Les sans culottes c’est dépassé de nos jours.

Retour du boulot. Je vois descendre de ma rame trois gendarmes, pistolet-mitrailleur en bandoulière, qui se postent sous la fameuse affiche. Effectivement le slip français met le paquet. Je me sens déja mieux.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

4 réflexions sur “DEDRAMATISONS

  1. Leur langue de bois vide est insupportable. Il est bon que tu arrives encore à dédramatiser. Le slip français bien burné, ça aide, c’est indéniable !
    Toujours dans le mille, tes articles !
    Bravo pour tes écrits, Richard.

  2. 🙂
    J’avais bien aimé aussi la pub pour les slibards à la téloche. Mais là, i z’étaient bien bleu blanc rouge. Et comble du « raffinement », le gars faisait la cuisine en slip (ça te viendrait, toi ?) et manipulait deux œufs (de poule, hein) avec une poêle dans l’autre main. Et y’a des pubards qui sont payés pour ça, si, si.
    Le p’tit Manu a fait fort cette semaine, avec sa « culture de l’esscuse ». On est bons pour brûler les livres dans pas longtemps, vu que c’est plus la peine de réfléchir, qu’il a dit.
    Après no future, c’est la révolution. La liberté ou la mort, comme disait Kazantzaki.
    Ah au fait, bonne année !

  3. Bientôt sept millions de chômeurs mais… même pas mal ! Évidemment, quand c’est un ministre ou une radasse hyper payée qui le disent, on comprend bien qu’ils peuvent rester l’esprit tranquille. Crevures !

  4. Monde de Merde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s