La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

MON COEUR SAIGNE

1 commentaire

Mon cœur saigne. J’en veux à ceux qui tentent de m’inoculer le poison de la haine. Je suis en colère et triste à la fois. Ce massacre d’innocents nous frappe au cœur de nos vies, de nos amitiés. Stratégie du choc. Une poignée de désespérés programmés par des esprits pervers pour tuer et mourir a fait couler le sang. Toujours la même histoire. Toujours plus cruelle.

Mon cœur saigne lorsque je lis les textes des parents ou amis des victimes. Combien de temps encore les médias utiliseront ils ce terme imbécile « d’immigrés de la seconde génération » sans rougir de leur inculture ? Combien de temps encore laisserons nous se propager des propos haineux, qu’il vienne d’imams autoproclamés ou de français « de souche » ? Un ami me confiait récemment que ca le gonflait de se voir reconnu français à l’étranger, mais de se voir poser la question de ses « origines » dans son propre pays.

On connaît le rôle des prisons dans la chaine de recrutement mortifère qui mène jusqu’aux camps d’entrainement au Proche Orient. En 2000, une commission d’enquête sénatoriale rendait un rapport accablant sur les établissements pénitentiaires en France. Une partie de ce rapport épinglait des conditions de détention dans les maisons d’arrêt en ces termes « une situation indigne de la patrie des droits de l’homme ». Nos prisons sont des jungles malpropres et surpeuplées où le petit délinquant peut croiser un zélote de la lutte armée au nom du prophète. Des photos et des informations récentes montrent bien que très peu a été fait pour changer la situation « indigne ».

L'éclipse totale de Soleil du vendredi 20 mars 2015 depuis la stratosphère, à 14 000 m d'altitude.

Eclipse de soleil – Photo Cannat.

Mon coeur saigne parce que les commanditaires de ces assassinats ont forcément des banques pour vendre leur pétrole, des comptes en banque numérotés à l’abri du secret bancaire. Ces assassins profitent de l’opacité organisée du système financier, tout comme n’importe quelle multinationale pratiquant l’optimisation fiscale. Mon cœur saigne quand je pense à ce que subissent les populations irakienne et syrienne, enfoncées dans cette guerre de religion interne qui voit chiites et sunnites se massacrer au nom du même dieu.

DSCF7612

16 Novembre – Tati Barbès.

Mon cœur saigne lorsque mon pays se réjouit du montant de ses ventes d’armes à l’étranger. A quatre milliards le porte-avion nucléaire, la France doit vendre sa came pour assumer sa toxicomanie. Hélas, ce n’est pas demain que les colossaux budgets d’armement seront redéployés au niveau mondial vers des programmes de vie, d’éradication de maladies, d’aide aux plus démunis. Pour l’instant, c’est dans la guerre que les états préfèrent investir. Si vis pacem….

 

De plus, sans vouloir noyer le poisson, je suis intimement persuadé que si le mouvement actuel qui voit 1% de la population mondiale posséder 48% des ressources terrestres se poursuit, nous allons au devant d’autres explosions violentes. Un peuple affamé finit toujours par se révolter d’une manière ou d’une autre. L’origine du conflit syrien est aussi à chercher dans les deux années de mauvaise récolte qui ont poussé une partie de la population à se lever contre le pouvoir central malgré sa dangerosité et sa cruauté avérée.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Une réflexion sur “MON COEUR SAIGNE

  1. Depuis le dernier massacre j’ai déjà lu un nombre prodigieux de conneries prodigieuses. Alors ça fait du bien de lire intelligence et sensibilité associées. Et je partage ta conclusion : un peuple affamé finit toujours par se révolter. On ne peut hélas guère se poser en arbitre des élégances pour les erreurs dramatiques qui sont commises dans cette révolte. Plutôt conseiller à nos gouvernants de changer de direction mais de là à être entendus…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s