La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

C’EST LA RENTREE…

2 Commentaires

Soixante dix corps décomposés retrouvés dans un camion abandonné près d’une frontière. L’horreur à l’état brut. L’inhumanité de ceux qui les ont abandonnés… Hélas, ce « camion de la honte » n’est qu’une infime contribution aux milliers de morts comptabilisées depuis quelques années. Un carnage silencieux aux frontières de l’espace Schengen.

2013-02-16_-_Wien_-_Demo_Gleiche_Rechte_für_alle_Refugee-Solidaritätsdemo_-_Refugees_are_human_beings_opt

Une évidence à marteler…

Pendant ce temps, on parle ici sport, crise du porc et retour de vacances. Cet après-midi j’étais avec ma fille de cinq ans au square. Elle retrouvait ses amis et dans deux jours elle les reverra tous à l’école maternelle. Je regardais jouer les enfants mais d’autres images m’obsédaient. On y voit aussi des enfants. Mais ceux là ne joueront plus. Ils se sont noyés en mer Méditerranée alors qu’ils tentaient avec leurs parents de rejoindre l’Europe pour y vivre loin de leur pays qu’ils ont abandonné car ils ne pouvaient plus y vivre. Trop de misère, pas assez de travail, trop d’injustice et pas assez de démocratie, trop de guerre et pas assez de paix.

26510567 Ces corps d’enfants rejetés sans vie sur le rivage m’obsèdent car ils tournent sur internet, sont « partagés » sur les réseaux sociaux. Et rien ne change. Le Moyen-Orient est métastasé par Daesh qui continue de dévider la longue litanie de ses crimes de guerre sans que les « grandes » puissances semblent être en mesure d’annihiler ce cancer. Une bonne partie de l’Afrique souffre et nous mangeons du chocolat « en suisse » dans les pays prétendument développés.
Heureusement, à la maison la télé n’est quasiment jamais allumée. Ma fille ne voit donc pas ces longues cohortes de réfugiés, hommes femmes et enfants, cachés dans les champs, attendant la nuit pour traverser les frontières. Elle ne sait rien de cette sordide histoire de camion plein de cadavres. Comment pourrait elle comprendre ces horreurs ? Elle est déjà assez choquée du haut de ses cinq ans lorsqu’elle voit des pauvres gens chercher à manger dans les poubelles et trouve que l’on devrait leur donner à manger et que cela n’est pas normal. Dois-je de surcroit lui expliquer que certains coins de la planète sont à feu et à sang , que des adultes sont capables de massacrer des enfants au gaz ou à l’arme blanche ? Je préfère l’aider à se construire en lui montrant les beautés du monde où nous vivons,  lui expliquer qu’il faut apprendre à vivre harmonieusement tous ensemble plutôt que se taper dessus. Mais ce n’est pas toujours simple.

car Il m’a déjà fallu lui expliquer pourquoi, dans l’entrée de son école, il y a une plaque de marbre avec des noms d’enfants gravés en lettre dorées, des noms à consonance hébraïque, des gamins et des gamines raflés par les nazis et envoyés à la mort dans les camps de sinistre mémoire. Et voilà que d’autres images viennent me hanter. Elles ont été prises très récemment, à la frontière entre la Grèce et la Macédoine. Sur l’une d’elles on voit des enfants derrière des rouleaux de barbelés. Des fillettes qui ont peu ou prou le même âge que ma fille. L’une pleure. Ou plus exactement c’est un hurlement silencieux qui sort de cette photo.
Dans deux jours, c’est la rentrée. Ma fille est contente de retrouver ses copines et ses copains. Je suis content pour elle mais aussi inquiet pour son avenir. L’humanité semble incapable de déposer les armes. Au bout du compte, il risque d’y avoir encore beaucoup d’enfants qui n’iront jamais à l’école, tués par un mélange détonant de bêtise, de lâcheté et d’imbécilité.

Il y a des jours où l’on ne se sent pas plus fier que cela d’être un humain.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

2 réflexions sur “C’EST LA RENTREE…

  1. « Tant qu’il y aura des patries, l’homme restera une bête, une bête féroce. » (Nikos Kazantzaki)
    Mais y’a du boulot avant que la « patrie humaine » de Lecoin, la seule qui vaille, fasse son chemin. Faudra un jour que l’on demande des comptes aux puissants pour tous ces morts fuyant les misères sur une planète qui n’a jamais été aussi riche. Il y a déjà eu le précédent du tribunal de Nuremberg…

  2. Il faut faire vite…. Les morts n’attendent pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s