La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

AU BONHEUR DU HIPSTER

2 Commentaires

Pour Kérouac, le « hipster » accompli c’était celui qui était capable de trouver de la drogue en moins de deux heures dans n’importe quel patelin. Depuis le concept a pas mal évolué. Ou dégénéré cela dépend du point de vue. Ainsi, en fouillant sur l’ineffable Wikipédia, on peut lire que « dans les années 2010, le terme hipster désigne un profil marketing ciblé ». On ne saurait mieux dire.

Kérouac et ses potes traversaient l’Amérique en stop, le hipster d’aujourd’hui hésite à traverser la rue pour changer de bar, de peur d’aller dans un endroit pas assez branché. Pourtant on trouve – toujours dans Wikipédia cette définition : « Le hipster contemporain est un individu tentant de se démarquer du reste de la société par des marqueurs culturels (musiques, opinions, usages quotidiens, lieux culturels…), vestimentaires (marques de vêtement spécifiques…) et physiques (port de la barbe pour les hommes, tatouages….) ». Le plus important dans cette définition c’est « tentant ». Il essaie.
Pour le démarquage c’est raté. A moins que l’on prenne le terme dans le sens de démarque lors des soldes, car le hipster actuel est au hipster originel ce que le Canada Dry est au bourbon : une triste et pathétique imitation .

yndKh
Ceci dit, dans mon quartier, si les bobos ont entrainé l’éclosion de nombreuses caves à vins, le hipster, lui, favorise la renaissance des barbiers. Parce que le hipster parisien est propre sur lui, malgré ses airs d’aventurier, ses tatouages tribaux dont un maori ne voudrait pas, sa barbe soigneusement entretenue, ses fringues de marques et des bières à 3 euros pendant le « happy hour »…. Aventurier de comptoir, il ne fume plus « parce que c’est mauvais pour la santé », il respecte les consignes enjoignant de ne pas faire de bruit en terrasse après 22 heures.
Malgré ses airs de gros dur tatoué, le hipster est en fait un être respectueux de la société, un peu grégaire et pas très porté sur le voyage, contrairement aux hipsters des années 50. Pour la rebelle attitude il faut passer de l’autre côté du périphérique.
kerouac-hipsterEn conclusion, le hipster d’aujourd’hui est le produit ultime d’une société où l’ennui le dispute à l’apparence. Pas la peine d’être, il suffit d’avoir l’air. et pour finir quelques indices pour vous permettre d’éviter de grossières erreurs : le hipster, malgré sa barbe, ne doit pas être confondu avec un islamiste. On ne peut pas non plus le confondre avec le père Noël car le hipster est plutôt jeune, dans la trentaine…. Et sa barbe n’est pas aussi fournie. Si vous voyez un type avec une longue barbe, un cuir crados et des trucs bizarres écrits dans le dos du blouson, faites attention : ce n’est pas un hipster mais un biker, catégorie potentiellement plus rude. Prendre un hipster pour un biker n’est pas trop grave, mais l’inverse peut s’avérer lourd de conséquences.
Il est plus que probable que le hipster disparaîtra rapidement car il n’est pas très viable. En vieillissant il se recyclera en bobo. Et plus tard en vieux con barbu. Dernier point : le hipster actuel ne voyage guère, à part de villes en ville – à condition qu’elles soient connectées par des aéroports, et on n’en trouvera pas à la campagne, pas assez branchée. On y trouvera en revanche les descendants des hippies. Mais c’est une autre histoire.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

2 réflexions sur “AU BONHEUR DU HIPSTER

  1. Nonon on a des hipsters dans ma cambrousse, coupe de cheveux et barbe victoriens, lunettes à grandes montures des années 80, tatouages à la c… et sape de clodo mais griffée. On voit aussi des mix de zivas et de hipsters, coupe de cheveux Jeunesses Hitlériennes (tempes et nuque rasée, grande mèche sur le côté) barbe à la Landru, battle-dress, le survête Tacchini + le look précité situe le néo-beauf qui regarde beaucoup la télé et qui tient à être dans le coup.

    Peu de chances que ces braves gens aient entendu parler de Kerouac.

    Pour ceux que ça intéresse, un lien savoureux sur les hipsters : http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Hipster

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s