La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

DANS LA FAMILLE QUI PUE JE NE VEUX NI LE PERE NI LA FILLE

Poster un commentaire

P1170986Depuis deux jours on nous inflige un pensum en détaillant les moindres détails d’une minable querelle de famille. Pas de morts ni de blessés, juste des mots qui volent bas. Et pourtant cette engueulade entre un père et sa fille fait les choux gras des médias. Tout le monde commente, s’exprime, parle pour dire qu’il n’a rien à dire…
Pendant ce temps, un maire peut ficher en toute illégalité les enfants de sa ville dès lors qu’il ont un prénom arabisant, un ministre socialiste peut déclarer en toute tranquillité que les 3 milliards promis à l’armée seront ponctionnés sur d’autres postes, en l’occurrence la santé et le logement, sans que se lève une vague d’indignation. Imaginons quelques minutes que le président précédent ait déclaré la même chose : bonjour les articles au vitriol, les commentaires au karcher. Mais là, comme c’est la gauche ( enfin à ce qui se dit ) qui choisit de piquer du fric sur les budgets d’état consacrés au logement et à la santé – deux secteurs de peu d’importance comme chacun sait, un grand silence mou couvre ces déclarations que l’on aurait pu, en d’autres circonstances, trouver choquantes.

DSCF0706

L’Arabie Séoudite décapite cinq personnes pour fêter la visite de notre président. Vive les droits de l’homme ! On n’aura pas la malignité d’évoquer ceux des femmes dans cette riante contrée où l’on coupe les mains et les têtes comme au bon vieux temps. La peine de mort c’est cruel en Indonésie mais acceptable chez les Saoudiens. Comprenne qui pourra.

Malgré toutes ces pistes de réflexion, ce qui excite les médias c’est cette engueulade familiale entre un vieux con et une ambitieuse qui se voit déjà en haut de l’affiche. Il va falloir fouiller pour savoir si le maire fliqueur de prénoms arabes sera sanctionné, et si le ministre, logé dans les palais de la République et soigné au Val de Grâce en cas de besoin, sera tancé pour ses choix financiers aussi douteux qu’arbitraires. Il faut considérer que l’armement c’est chic et choc. Regardez combien les ventes d’avions de guerre qui ont coûté la peau du cul depuis 15 ans aux contribuables français vont rapporter de pognon et d’heures de travail. Camarade chômeur, réjouis toi ! Quelques milliers de gugusses vont retrouver un emploi en fabriquant des engins de mort. Elle est pas belle la vie ?

DSCF0527

Et puis pour finir un petit problème d’arithmétique : « Sachant que pour une retraite à taux plein, il faut travailler et cotiser pendant 42 ans et que l’âge de la retraite devrait être porté à 67 ans selon les vœux gouvernementaux, à quel âge faut il commencer à travailler ( en espérant ne pas connaître de période de chômage bien sûr) ?
La réponse ? Dès 25 ans. Evitez les études trop longues. Privilégiez les formations courtes, les emplois du futur : vigile, surveillant, magasinier, préparateur de commande, serveur dans un fast-food, torcheur de cul chez les riches, etc…. Tout ceci a une odeur de foutage de gueule, avalisé par des députés et des sénateurs qui eux, se sont taillés des régimes de cotisations et de retraite sur mesure, assez particuliers et beaucoup plus doux que ceux du vulgum pecus qu’ils sont censés représenter et défendre. Et comme un bon paquet de ces « élus du peuple » sont fonctionnaires, ils peuvent sans trop de soucis se mettre en disponibilité et retrouver leur emploi au cas où ils ne seraient pas réélus. La « flexisécurité » c’est pour eux, pas pour nous. Nous on aura juste le privilège d’être écouté par ceux qui ne veulent pas nous entendre.

Mais tout cela est trop long et trop compliqué à décortiquer alors vive la tragédie familiale qui voit le père et la fille se foutre sur la gueule. Ce n’est ni du Racine ni du Corneille. Nous ne sommes ni chez Créon, ni chez Antigone, cela manque sérieusement de souffle et on ne s’engueule pas en alexandrins. On est plutôt chez les Thénardier, dans le bas de gamme, une dispute de bas étage pour savoir qui gardera les clés de la boutique, un truc petit, mesquin et un rien sordide. Hélas c’est ce pitoyable feuilleton que l’on a choisi de nous fourguer plutôt qu’un débat sur les ventes d’armes où le calcul de retraite des sénateurs… Et bien sûr, on ira pas chercher des poux dans la tête à Monsieur Dassault, ce bienfaiteur de l’humanité qui va pouvoir créer des emplois dans ces usines à fabriquer la mort « made in France »…. Ce n’est pas le moment d’enquêter sur ses comptes à l’étranger ou le clientélisme à Corbeil. C’est tellement plus intéressant d’écouter le vieux et sa fille. Je vais donc momentanément couper la radio ( la télé est éteinte depuis deux ans), écouter un peu de musique et oublier momentanément ce monceau d’ordures que l’on veut me faire avaler dès le petit déjeuner. Cela ne le fera pas disparaître mais au moins il n’empuantira plus mon réveil.

11084296_10206099526748099_6369059276538016223_n

 

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s