La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

JOURNEE D’ACTION : PIEGE A CONS

1 commentaire

Demain journée d’action…. Concrètement cela consiste, pour ceux qui ont un boulot, à défiler contre l’austérité. Les autres, ceux qui vivent de façon encore plus austère, c’est à dire ceux qui sont dans la misère, la galère, la merde, appelez cela comme vous voudrez, pourront regarder passer les manifestants depuis le seuil douillet de leur tente Quechua, ce nouveau symbole du laissé pour compte de la société.
DSCF1785Ensuite, après avoir marché derrière les banderoles, on pourra se restaurer aux stands bière-merguez. A noter que dans les manifestations d’aujourd’hui, la foule ne gronde plus : c’est la sono qui s’en charge. Avec la plupart du temps une programmation musicale déplorable. On ne vient plus casqué puisqu’à l’issue du défilé, chacun se disperse et rentre chez lui pour regarder le journal télévisé et s’indigner devant la traditionnelle pantalonnade des chiffres de la préfecture et de ceux des organisateurs. Bref, tout cela est bien huilé, bien rôdé et ne changera strictement rien à la donne. Les dirigeants s’en foutent. Aussi longtemps que les manifestants retournent au boulot le lendemain et se retrouvent à la cantine pour remâcher leur frustration entre la poire et le fromage, les journées d’action ne les gênent guère.

P1250032
Une manifestation sans débordements c’est un repas sans vin, c’est une relation sexuelle sans orgasme, c’est raté et cela ne sert pas à grand chose. Une grève, des blocages, des boycotts, des occupations c’est déjà plus intéressant. Mais de nos jours, trois vitrines et deux abribus pétés c’est des titres catastrophes dans la presse : « Emeutes », « Centre ville dévasté » et j’en passe et des meilleures. De toute façons si ca déborde, les gardes mobiles, les gendarmes et toute une pléthore de gars en civil sont là pour remettre de l’ordre, péter la gueule aux plus énervés, foutre au gniouf ceux qui ne courent pas assez vite, et tout cela avec le consentement des habitants qui détestent plus que tout le bruit et le bordel en bas de chez eux.
Je vote pour luiDonc ce pouvoir faussement mollasson aux allures de démocratie va laisser aboyer le peuple le long d’un itinéraire préalablement négocié et balisé, le tout encadré par un service d’ordre, des flics et des vendeurs de merguez. En général c’est République-Bastille ( avec prolongation éventuelle jusqu’à Nation ). Monotone et sans surprise. Ce serait tellement plus amusant d’aller manifester contre l’austérité dans les beaux quartiers, là où s’affiche le charme discret de la bourgeoisie, les belles voitures, les traiteurs et autres chocolatiers, les magasins tout mignons, les agences bancaires sans clochards devant, les trottoirs propres comme dans un dessin de Sempé.

Putain, comment cela serait bon d’aller gueuler sous les fenêtres de ceux qui prennent les plus grosses parts de gâteaux, ceux qui vivent dans des 200m2 si joliment décorés ! Manifestation avenue Montaigne, dans le 7ème, blocage de la place de l’Etoile, cela serait surement plus « productif » qu’un énième défilé Répu-Bastoche avec les mêmes slogans, les mêmes banderoles, à croire que tout ce machin tourne en rond, en boucle, pour le plus grand bénéfice des classes dirigeantes qui pendant ce temps continuent à s’en mettre plein les fouilles. Alors, aller défiler demain, très peu pour moi. Déjà, je dois garder ma gamine parce que devant l’école maternelle, un panneau me dit que « l’accueil des enfants ne sera pas assuré », deuxio, entendre une fois encore une fois des gens gueuler « ca va péter » sans qu’ils puissent m’indiquer où et quand c’est une perte de temps.

P1320598
Pour certains c’est « un pastis sinon rien ». Pour moi c’est « une insurrection sinon rien ». Il y a trop longtemps que tu ne cours plus camarade : ce sont les dirigeants qui te font marcher.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Une réflexion sur “JOURNEE D’ACTION : PIEGE A CONS

  1. Pingback: Ce socialisme-là | LES VREGENS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s