La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

QUELQUES VERS A LA CON…

1 commentaire

Le printemps arrive
Indifférent aux soubresauts
Du genre humain
Mon balcon c’est con
Est en béton armé
En bas la rue s’ennuie
Les moteurs pleurent et puent

Si j’avais des ailes
Et quelques plumes au cul
Je prendrais de la hauteur
Pour oublier du caniveau
La triste puanteur
Mais j’ai marché dans la réalité
D’un pied gauche mal assuré

Trop vieux pour bourgeonner
Tout juste bon à bougonner
Devant la vie qui fuit
Les années qui s’empilent
Et les cons qui rempilent

Envie d’espace de couleur
De drogues odorantes
Pour écarter le malheur
Des abrutis
Pleins de certitudes

S’enivrer de senteurs
Pour oublier
Un court instant
Tous les emmerdements

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Une réflexion sur “QUELQUES VERS A LA CON…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s