La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

LES LECTURES DE MONSIEUR LALOUZE

Poster un commentaire

Monsieur Lalouze a du temps libre. Beaucoup. Probablement trop même. Du coup, il a le temps de fouiller les bacs de libraires pour y dégoter des bouquins pas chers.

Sa dernière trouvaille – sur un stand au marché entre un marchand de légumes et un fromager, lui a coûté 50 centimes. Pour cette somme modique, il acquis un ouvrage de Noël Pons et Jean-Paul Philippe : « 92 Connection – Les Hauts-de-Seine, laboratoire de la corruption ». La lecture de ce livre l’a laissé pantois. Au-delà de la litanie des « affaires » avec des noms qui reviennent en boucle, les auteurs, chiffres à l’appui, montrent comment le pouvoir a choisi de ne pas donner les moyens à la justice pour qu’elle puisse lutter efficacement contre la corruption. Pour résumer, afin d’éviter les fuites dans les cabinets, on a renforcé le parquet.

On préfère les saisies de stupéfiants, ca fait de jolies photos et prouve au bon peuple que l’on lutte avec efficacité contre ceux qui veulent lui pourrir la santé et corrompre notre belle jeunesse. Nous avons donc d’un côté les « go fast » et de l’autre les « slow down », les uns tentant de ramener à grande vitesse des centaines de kilos de marchandise des montagnes du Rif vers les consommateurs, les autres freinant, égarant des dossiers, saucissonnant des affaires jusqu’à les rendre incompréhensibles pour le commun des mortels. La farce, c’est que la plupart des corrompus sont officiellement du côté de la morale ( mets pas les doigts dans ton nez, le cul c’est mal, te drogues pas, etc…) alors qu’ils sont eux-mêmes, soit de grands malades accrochés au pouvoir, au fric et aux bagnoles de fonctions, soit de purs bandits utilisant des méthodes mafieuses pour blanchir de l’argent sale. Certains individus parvenant même à être les deux à la fois.

Monsieur Lalouze se demande pourquoi certaines personnes ne vont pas en prison et peuvent continuer en toute impunité à briguer des mandats. Il sourit lorsqu’il apprend que le chef de l’Etat « souhaite imposer un quitus fiscal aux candidats au élections législatives. En clair, chaque candidat devrait présenter un certificat de l’administration fiscale indiquant qu’il est en règle en ce qui concerne la déclaration de ses revenus et le paiements de ses impôts ». Le Canard Enchainé, qui publie cette information, précise que cette disposition, voulue par l’ancien premier ministre, avait été repoussée par les députés.

DSCN5087

1871 – « La Commune de Paris, considérant que la colonne impériale de la place Vendôme est un monument de barbarie, un symbole de force brute et de fausse gloire, une affirmation du militarisme, une négation du droit international, une insulte permanente des vainqueurs aux vaincus, un attentat perpétuel à l’un des trois grands principes de la République française, la fraternité, décrète : article unique – La colonne Vendôme sera démolie. »

Monsieur Lalouze, en revanche, doit présenter assez fréquemment son dernier avis d’imposition, qu’il s’agisse de calculer un tarif de cantine scolaire où le montant d’une éventuelle aide au logement. Heureusement, il paraît que tout le monde est « égal »… Mais si, c’est même notre logo, euh pardon, notre devise : liberté, égalité, fraternité. Une devise que certains exaltés ont même cru bon d’inscrire – en des temps plus révolutionnaires – sur un fronton du Palais du Louvre, celui qui donne sur la rue de Rivoli. Si vous passez par là, levez les yeux : la fière devise a été effacée depuis mais on peut encore en deviner les traces…

Un peu dégoûté par cette lecture émétique, Monsieur Lalouze est reparti faire un tour dans les librairies à la recherche d’ouvrages de poésie, histoire de se nettoyer un peu les neurones, encrassés par la « 92 connection ».

92 Connection
N. Pons et J-P. Philippe
Editions Nouveau Monde
ISBN : 978-2-36583-838-2
Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s