La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

MONSIEUR LALOUZE RÊVE

Poster un commentaire

DSCF9944

Chez l’Archetier – 2013

Monsieur Lalouze avait parfois des aigreurs d’estomac face au furieux spectacle du monde.

Mais pas ce soir. Pourtant les faits étaient là, bien en face.

Un mur.

Il tenta de se réfugier dans le sommeil qui, bien après le coucher du soleil, consentit enfin à l’accueillir.

Il fit un rêve.

Sur le carton d’invitation, un bristol léger, ivoire, soyeux au regard, doux au toucher, se détachaient les mots suivants, en belles lettres, tracés à la plume, tout en pleins et déliés :

« Monsieur Lalouze, consultant en coaching sous hypnose, a le plaisir de vous convier à l’inauguration de ses nouveaux locaux. Son ancienne agence de la rue de la Petite Truanderie devenue trop étroite , c’est désormais au 36, rue des Francs-Bourgeois que vous pourrez le rencontrer ».

Monsieur Lalouze se demandait si sa rencontre avec Victorine Lagagne était ou non une bonne affaire.

Des nuages de fumée envahissaient son rêve, il se sentait brumeux.

L’air un peu sec de la rue d’un coup l’éveilla.

Il aspira la dernière bouffée, laissa tomber le mégot dans l’eau du caniveau et regarda le tout filer à l’égout.

 

DSCN4595

Paris – septembre 2014

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s