La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

PARTIR…. ET REVENIR

2 Commentaires

IMG_1763 En 1975, un auto-stoppeur philosophe avait inscrit dans le ciment du parapet de la Porte d’Orleans cette belle maxime : « Partir c’est partir loin, partir loin c’est revenir ». L’animal n’avait pas tort.

Dans quelques jours, je grimperai dans un avion qui s’arrachera du sol nippon, survolera la mer de Chine, le fleuve Amour, les monts de l’Oural, et enfin la vieille Europe avant de se poser sur le tarmac de Roissy.

Il faudra trouver la force de rentrer jusqu’au nord de Paname, poser enfin les valises dans le couloir, retrouver  Paris cracra et oublier Tokyo ville propre,retrouver les factures dans la boite aux lettres, les joies de la recherche d’emploi dans un pays en panne, du moins c’est ce que je lis dans les media nationaux, panne de secteur, plus de courant alternatif, putain pourquoi j’reviens ? Retrouver le manque de sous et la course du rat dans le lamentable labyrinthe hexagonal…. Comprendre  toutes les conversations dans la rue et dans les transports en commun, ne plus pouvoir m’abriter dans ma bulle. Et encore moins la coincer.

IMG_2004Partir c’est toujours un plaisir. Revenir c’est une autre paire de manches. Il y a bien ces vingt minutes de bonheur lorsque l’on retrouve son « chez soi », ses bouquins, sa musique et son voisinage. On file chez le boulanger pour acheter une baguette  encore chaude. Et puis au bout de ces heureuses vingt minutes, on ouvre le courrier et les factures. Du coup la nostalgie vous tombe droit sur la tronche. En ouvrant les valises, c’est pire encore : les petits coquillages vous font repenser aux moments heureux sur la plage; les objets acquis lors du voyage vous parlent de ces lieux redevenus lointains et pour l’heure inaccessibles. Les portes de la perception se referment sur la grisaille du quotidien qui de nouveau vous agrippe pour ne plus vous  laisser en paix.

Il faut se blinder et penser qu’un jour on pourra repartir. En attendant c’est le blues du retour. Il parait que « partir c’est mourir un peu ». Moi, chaque fois que je pars, que je peux m’arracher vite et loin, je revis un grand coup. Ce sont les retours qui me font mourir beaucoup. J’aime bouger, rencontrer d’autres moeurs, d’autres vies en d’autres pays. Ce sont l’immobilisme et l’habitude qui me font crever lentement. On ne se refait pas.

Pourtant, il va falloir revenir et affronter les molles et multiples contradictions de ce pays qui est le mien. Sans compter les miennes. Comme on dit au Japon  : « Gambatte » ….

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

2 réflexions sur “PARTIR…. ET REVENIR

  1. Suite à la conversation qu’on a eue sur Facebook… tu es mal barré 🙂 Bon courage pour ce retour, en attendant un redépart, va te faire une orgie de cafés crème en terrasse, il fait beau !

  2. allez, bientôt l’école et le regard émerveillé des petits, bon courage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s