La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

PUTAIN DE GUERRE !

Poster un commentaire

 

Trop plein de solitude, la radio vomit ses nouvelles, centenaire de la Grande Guerre, première boucherie mondiale étiquetée « der des der » mais en vain puisque vingt ans plus tard la deuxième boucherie internationale démarrait. Technologies de pointe, blitzkrieg sous amphétamines, camps d’extermination et bombes atomiques… Et plus personne pour croire à « la der des der »…

Anti-war.5

Aujourd’hui, c’est le centenaire du début de la Grande Boucherie. Ceux qui attendaient une condamnation de la guerre sous toutes ses formes en sont pour leurs frais. La Grande Boucherie se décline en feuilleton où l’on évoque les poilus, l’héroïsme, la chanson de Craonne, les troupes coloniales, etc… Une radio propose une chronique musicale intitulée « La fleur au fusil ». Cet anniversaire aurait pu être un moment privilégié pour dénoncer toutes les guerres, voire les interdire. Mais comment procéder ? Un siècle après le début du grand massacre, elles continuent à tracer leurs sillons sanglants sur la planète. Depuis la Grande Boucherie, ce sont les civils qui paient le tribut le plus lourd : comptabilisés sous l’ignoble néologisme de « dommages collatéraux », ils sont redevenus cible et bouclier humain. Le sang qui coule a partout la même couleur.

Pour faire la guerre il faut des armes et des munitions. La France est en bonne position au hit-parade des marchands d’armes. En 2012, le pays faisait partie des cinq plus gros marchands d’armement du moment. Un commerce plutôt rentable qui préserve l’emploi et le tissu industriel. Quelques chiffres extraits d’un article paru en 2012 dans Les Echos : « 6,5 milliards d’euros de prises de commandes en 2011, en progression de 27% par rapport aux 5,12 milliards de 2010. De 2006 à 2011, la France a maintenu cette quatrième place, derrière les Etats-Unis qui avaient 44% de parts de marché, la Russie avec 14%, le Royaume Uni 11%, et devant Israël, 5,5%; les autres gros exportateurs européens étant l’Allemagne (3,9%) et l’Italie (3,6%) ». 

Eurosatory_2014_International_Exhibition_Land_Security_and_Defence_June_Paris_France_pictures_video_television_gallery_640_AA_4_0

Les états, capables d’interdire ou de contrôler des choses aussi diverses que les drogues, la pornographie, les taxes sur les sodas, l’alcool au volant, font preuve d’une étrange impuissance face à la guerre. Il existe bien les Conventions de Genève, signées par tous mais souvent ignorées sur le terrain. De nos jours, la guerre est devenue quelque chose d’incontrôlable où des technologies de pointe se trouvent entre les mains de dangereux crétins animés par des pulsions pas toujours démocratiques. Et nous n’en sommes qu’au début.

L’appel à la paix mondiale ? Je n’ai entendu que le pape. Et la guerre continue ses ravages et les marchands fourguent missiles, vaisseaux, canons et munitions. Pour que règne la paix universelle, bien sûr.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s