La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

UN DOUTE MEME PAS CARTESIEN

Poster un commentaire

Je doute

D’un doute abyssal

Même pas cartésien

Un doute épais noir et profond

Qui parfois me cache le soleil

Une étoile sombre un trou noir

Où s’engloutissent mes joies mes peines

Et mes faibles espoirs

Je fais semblant de croire

Pour masquer un désespoir radical

Je fais semblant de vivre

Mais mon esprit est ailleurs

Autour et dehors ca grouille

Ca vit ca jouit et ca pleure

Dedans c’est vide et froid

Un monde d’effroi

Avec ou sans toi

Avec eux ou contre eux

Peu importe

J’ai le doute planté au cœur

Chevillé à l’âme

Et dans ce combat là

Ni vainqueur ni vaincu

Juste une grande fatigue

Pour traverser la vie

Avec ce doute

Au goutte à goutte

Qui m’empoisonne

Et qui résonne

Au plus profond de mon être

A quoi bon jouer les durs

S’accrocher aux certitudes

Comme un singe dans l’arbre de vie

A quoi bon avancer

Si c’est pour finir dans un trou

En attendant que le cirque ferme

Que le rideau retombe à la fin de la pièce

Je vais clopin clopant tout en doutant

De tout de rien

Même pas cartésien

Bon a rien sans intérêt

Planté entre ciel et terre

Cherchant quelque raison

De continuer à jouer

Sans perdre pied

 

 

 

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s