La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

EN MAI FAIS CE QU’IL TE PLAIT… SI TU PEUX TE LE PERMETTRE.

Poster un commentaire

Monsieur Lalouze se retrouve – une fois de plus – comme un con à la maison après avoir eu le privilège de travailler quelques mois. C’est toujours un peu difficile de réapprendre à composer avec l’absence de boulot : les journées s’étirent et il ne se passe presque rien. Au point que l’on se demande dans quel trou on est tombé.

P1070494

Le matin, il se lève par habitude et beurre ses tartines en écoutant la radio. Festival de Cannes, bientôt Roland-Garros et le Tour de France… Les jeux du cirque sont là pour divertir le bon peuple qui pendant ce temps là ne pense plus. Vieille recette. Chez les Romains les jeux du Colisée étaient gratuits. De nos jours, on arrive à faire cracher au bassinet les amateurs de sport à grand renfort de bouquets de chaines et d’abonnements en promotion.

P1050723Depuis quelques jours, Monsieur Lalouze sent venir le gros truc : la coupe du monde de football va probablement occulter le chaos en Centrafrique, la guerre civile en Syrie, le chômage de masse et tout le reste. Le pays va être suspendu aux lèvres des experts commentateurs qui vont nous livrer leur analyses les plus savantes sur « l’état d’esprit des joueurs avant le début du Mondial » et autres fariboles. Et pourtant, il ne s’agit que de vingt deux gugusses surpayés pour taper dans un ballon. Rien de plus. Pas d’avancées technologiques, à part les inévitables « applications » à la noix pour suivre les matchs sur un téléphone plus smart que son propriétaire. Un simple ballon rond pour occuper les couillons, un ballon rond pour détourner l’attention, un ballon rond pour focaliser les tensions, un ballon rond et des milliards de moutons devant la télévision. Monsieur Lalouze a envie de crever ce foutu ballon rond afin que l’on puisse passer à autre chose.

Pendant ce temps les saloperies continuent leur avancées, le Sud Soudan a faim, la Serbie est inondée, les riches s’enrichissent discrètement et les pauvres s’appauvrissent car c’est encore ce qu’ils font le mieux. Epoque un peu pourrie où le pouvoir est entre les mains d’une gauche plus à droite qu’adroite, et l’opposition sinistrement mal à droite…

Dans tout ce merdier, on demande à Monsieur Lalouze de voter pour les élections européennes. « Il faut voter pour barrer la route à l’extrême-droite » lui dit on, comme si cela pouvait être constitutif d’un programme. L’Europe rame et n’arrive pas à aller au delà de la monnaie unique. Pour le reste, chaque pays concocte sa petite tambouille pour préserver son pré carré. Ca patine, ca dérape, ca ne donne pas envie.

Monsieur Lalouze rumine devant son ordinateur. Dehors c’est un peu grisou et il regarde dans la rue les autres aller au boulot. Son tour reviendra mais pas tout de suite. En attendant, il faut trouver des solutions pour résoudre l’équation du quotidien, le loyer, la bouffe et le reste…

Monsieur Lalouze en a surtout un peu marre de ces dirigeants si hauts dans l’échelle sociale qu’ils ne distinguent plus que très vaguement les bases de la pyramide. Ils sont si hauts qu’ils ne savent pas comment vivent ceux d’en bas. D’ailleurs, pour être franc, hors périodes électorales, le sort des petites gens ne les intéressent pas plus que cela. Comment discuter avec ces bonhommes qui vous balancent tout de go leurs problèmes misérables de recherche d’emploi, d’allocations logement. Ici , monsieur, nous débattons de l’avenir du pays et de choses autrement plus importantes. Merci de ne pas nous casser les couilles avec votre mal de vivre.10301120_10203913733072511_7192408121285910423_n

Bref, Monsieur Lalouze voit bien que le changement c’est pas maintenant ( ni demain d’ailleurs ) et qu’il s’est fait un peu enfler en mai dernier. Hélas, il en a l’habitude car jamais il n’a été voter pour un candidat qui l’enthousiasmait. A chaque fois, c’était pour dégager quelqu’un, et sans grandes illusions sur les « engagements » du nouvel élu.

Monsieur Lalouze se prépare au pire et tente encore d’en rire. Il se souvient vaguement d’un mois de mai où tout avait bougé…. Mais aujourd’hui tout semble figé dans la mauvaise graisse du pognon qui dort dans les paradis fiscaux en fabriquant des enfers sociaux. Monsieur Lalouze se révolterait volontiers mais ne sait pas sur qui balancer le pavé. Il cherche….

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s