La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

POIS(S)ON D’AVRIL

Poster un commentaire

Nous avons donc un nouveau premier sinistre, comme aimait à dire Coluche, pour remplacer un héros usé. Le nouveau gouvernement sera formé très rapidement, peut-être même dès demain. Quoique cela ne doit pas être évident de proposer des portefeuilles une veille de premier avril.

DSCF0763

–       J’ai pensé à toi pour un ministère…

–       Ouais, c’est ca, arrête tes blagues, Manuel

Cela n’ira pas aller sans peine car, même si les dîners à l’Elysée sont critiqués pour leur piètre qualité, les places sont bonnes et donc très recherchées. A tous les coups on se fait des ennemis puisqu’il est impossible de placer tout le monde et pour les plus malchanceux, il y a le risque – très minime certes – de ne plus rien avoir. Un truc à se retrouver au chômage après avoir rendu les clés et signé l’état des lieux. Ceci dit, on a encore jamais vu un homme politique sans mandat s’inscrire chez Paul Emploi.

–       Il va falloir complètement rénover le cabinet !

–       C’est pas moi : Il y a des anti – chasse qui ont tout bloqué…

–       D’accord, mais en attendant, ca refoule et on ne peut pas tolérer ce genre de débordement en ce moment.

Pauvre Valls ! Même les gens de gauche – et surtout eux – ne l’aiment pas plus que cela. Dans ces conditions, appeler d’éventuels ministrables un premier avril tient de la gageure mais Manuel n’a pas peur. Et lorsque Marine clame qu’il est dangereux, cela me le rendrait quasiment sympathique. Pour le reste, j’attends avec curiosité ce nouveau gouvernement « de combat » dixit le président, comme s’il n’y avait pas eu de combat à mener depuis deux ans. Sinon que du grand classique : « le président annonce une baisse des impôts pour 2017…. C’est à dire avant les prochaines présidentielles. Il serait bien sûr du dernier mauvais goût de voir un calcul dans cette chronologie. Pur hasard de calendrier. Donc baisse en 2017. Mais pas un mot sur la fiscalité en 2015 et 2016. J’aime ce genre de pudeur, cette discrétion de bon aloi qui fait le charme des vieilles maisons.

DSCF1130Mais ce qui intéresse les Français c’est avant tout ce que ce gouvernement fera pour lutter contre le chômage de masse. Et c’est là que le bât blesse puisque le fameux « pacte de responsabilité » ( rien que l’intitulé prêterait à sourire ) propose, selon le président « moins de charges sur les entreprises et en particulier sur les bas salaires et, en contrepartie, plus d’embauches et plus d’investissement ». Cette contrepartie n’ayant aucun caractère d’obligation, on peut craindre que le patronat se contente de continuer à offrir des bas salaires, condition préalable à toute embauche.

Les écologistes s’en vont et la gauche du parti socialiste se pose des questions. C’est pourtant simple. On va avoir un gouvernement de combat et les prochains repas à Matignon – c’est une information exclusive – seront composé exclusivement de rations de combat afin de réduire les coûts. Sinon, avec Manuel Valls à Matignon et Anne Hidalgo à la mairie de Paris, on a un petit côté auberge espagnole… Mais en moins rigolo que dans le film ( on y fumera pas de pétards ). Une petite recherche nous apprend ainsi que l’on qualifie ainsi une « auberge où l’on ne sert pas à manger, où l’on y mange que ce que l’on a apporté ». Et cette locution, au figuré, exprime « une idée à la mode, un peu creuse, où chacun comprend le sens qu’il amène ». Nous voilà prévenus.

Aurons nous un tramway nommé Désir aux Ministère des Transports ? Las, il est un peu tôt pour se livrer à de telles supputations. Mais demain premier avril, Manuel devra partir à la pêche pour trouver des nouveaux intitulés rigolos pour des ministères ( un ministère du Temps Libre comme en 81, chiche ? ) et des ministrables capables de se nourrir de rations de combat. Un siècle après l’assassinat de Jaurès et le début de la Grande Guerre, ca va saigner. Dès demain je commence à creuser ma tranchée.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s