La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

MONSIEUR LALOUZE ET LES PARTICULES FINES

Poster un commentaire

Ce matin, Monsieur Lalouze a constaté en se levant que le ciel était bleu et que le soleil brillait. Une belle journée pour aller se promener ?

Ben non… Surtout pas ! Voyez ce communiqué de l’AFP publié sur le site de Libération :  Le seuil d’alerte maximum à la pollution aux particules est déclenché en Ile-de-France DSCF0498( … ) L’épisode actuel de pollution est favorisé par des conditions anticycloniques, et des nuits froides suivies de journées plus chaudes. Le niveau d’alerte entraîne généralement une réduction de la vitesse des véhicules, l’interdiction des feux de cheminée ( … )  Il est recommandé d’éviter les promenades pour les enfants de moins de 6 ans.

Les pollutions aux PM 10, poussières de compositions diverses, sont fréquentes en hiver, avec l’augmentation des émissions liées au chauffage, principalement à bois mais aussi au fioul, qui s’ajoutent à celles émises par l’industrie et le transport (diesel). Les concentrations sont notamment favorisées par un phénomène dit d’«inversion de température». En situation normale, l’air chaud contenant les polluants tend à s’élever naturellement. Mais quand le sol refroidit fortement pendant la nuit en hiver, les polluants se trouvent piégés sous un effet de «couvercle» d’air chaud.

Les particules peuvent provoquer de l’asthme, des allergies, des maladies respiratoires ou cardiovasculaires, et les plus fines d’entre elles (moins de 2,5 microns), qui pénètrent dans les ramifications les plus profondes des voies respiratoires et le sang, ont été classées «cancérogènes certains» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Donc, à en croire ce communiqué et la façon dont les informations sont « hiérarchisées » ,  la pollution est « favorisée » par les conditions météo. Il fait beau : danger ! Pas facile d’expliquer à un enfant de moins de six ans que, oui, il fait beau, mais non tu n’iras pas jouer au square parce que l’air est dégueulasse. Ensuite sur les causes , mettre en avant le chauffage à bois c’est quand même un sacré foutage de gueule… Et, en ce moment, invoquer le chauffage comme cause de pollution prioritaire c’est vraiment douteux. Sinon, en situation « normale «  les polluants « s’élèvent naturellement »… Pour finir où, le communiqué ne s’étend pas sur le sujet. Le meilleur est pour la fin avec ces particules fines classées « cancérigènes certains » par l’O.M.S….. Il faudrait donc avaler que c’est un problème de météo et que l’ennemi c’est le chauffage au bois.  Les bagnoles ne viennent qu’en dernier ressort et le diesel est pudiquement mis entre parenthèses. Conclusion : en attendant de crever la gueule ouverte, roulez donc à tombeau ouvert…

DSCF0484

DSCF0463Le journal qui reprend ce communiqué n’a pas de soucis à se faire : il aura bien les prochains plans média des constructeurs automobiles qui vont nous expliquer, visuels et slogans de « créatifs » à l’appui, que leurs bagnoles sont belles, écolos et qu’elles contribuent à protéger l’environnement et à sauver la planète. On a pas fini de cracher de la particule fine.

Faudra-t’il obliger les constructeurs à mettre sur leurs bagnoles de larges autocollants où l’on pourrait lire en gros caractères « rouler pollue »,  un peu à la façon des paquets de cigarettes ? Le communiqué nous précise que « le niveau d’alerte entraine généralement une limitation de la vitesse », mesure symbolique et en aucun cas obligatoire. Cette « pudeur » à dénoncer les méfaits de la pollution automobile est elle à relier au fait que les grands constructeurs français fabriquent majoritairement des véhicules à moteur diesel ? Faut il que nous respirions des particules fines à tire larigot pour sauver les emplois dans la filière automobile ?

Monsieur Lalouze, après avoir expliqué à sa fille que, malgré ce beau soleil, elle n’irait pas s’amuser au square, se sentit acculé par les particules. Et ce n’était pas très fin.

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s