La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

MONSIEUR LALOUZE ET LES CAFOUILLAGES DE LA C.A.F

Poster un commentaire

Madame CAF,

Depuis bientôt six mois, je tente de compléter mon dossier d’aide au logement et, à dire vrai, ce n’est pas simple. J’ai l’impression d’être condamné à remplir le tonneau des Danaïdes. J’ai fait la queue devant votre agence lorsqu’elle était ouverte au public, j’ai rapporté deux fois des documents que vous aviez photocopié devant moi avant de me les réclamer de nouveau quelques semaines plus tard. J’ai dû, un jour de fermeture de vos bureaux, laisser un document original dans la boite aux lettres prévue à cet effet. Document qui, quelques semaines plus tard, fut scanné avant que vous en perdiez la trace dans vos ordinateurs après m’avoir affirmé qu’il figurait dans mon dossier qui était, selon vous, complet. Je n’avais plus qu’à attendre un mois, un mois et demi pour avoir la réponse. Las ! j’ai effectivement reçu un courrier un mois et demi plus tard, mais de réponse point  : vous me redemandiez pour la deuxième fois une quittance de loyer qui vous avait  été remise quarante cinq jours auparavant.

DSCF0347Ce matin, chère Madame CAF, je me suis donc rendu à vos bureaux, quittance à la main, pour me trouver devant un panneau qui disait que l’agence était fermée du lundi au vendredi, afin de mieux gérer nos dossiers. Comme je ne pense pas que vos bureaux ouvriront ce weekend, j’en déduis qu’ils ne rouvriront que lundi prochain et qu’il faudra prévoir une belle affluence et une attente à la hauteur. Je n’ai pas eu le courage – ou l’inconscience – de déposer ma quittance – qui est un original – dans la boite aux lettres.

J’aimerais remettre ce document en mains propres à la demoiselle qui me la redemande, si je peux un jour la rencontrer, afin qu’il soit enregistré, scanné et joint à mon dossier, en espérant que cette fois ci sera la bonne et, qu’après m’avoir demandé deux fois la photocopie du bail, cette quittance de loyer ne soit pas de nouveau égarée dans vos services et que je n’attende pas de nouveau un mois et demi pour qu’une autre personne de vos services me la redemande une troisième fois.

En vous remerciant de votre (in)attention, veuillez croire, Madame CAF, à l’expression de mon infinie lassitude,

Monsieur Lalouze

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s