La plume dans l'oeil

des mots et des images pour habiller la rage

MA LETTRE AU PERE NOEL

Poster un commentaire

Cher Père Noël,163199_1238547501508_2986262_n

Il paraît que tu n’existes pas. Il paraît aussi que les réseaux « sociaux » ne servent à rien pour retrouver du travail et qu’en fait ils servent surtout  aux grandes oreilles qui adorent savoir qui fait quoi sur la toile et dans la vraie vie.

Néanmoins je t’envoie cette lettre que tu liras peut-être si tu existes. Je ne te mets pas mon CV en pièces jointes car tu dois avoir d’autres rennes à fouetter pour le moment. Entre la surveillance des petites mains qui fabriquent les Barbie et les Ken ( Klaus était pris)  dans les riantes usines chinoises, les autres petites mains qui assemblent les tablettes, les claviers et les souris magiques d’Apple, l’organisation de la logistique pour ne pas te planter dans les livraisons, je ne suis pas sûr que tu auras le temps de lire ma lettre ( si tu existes bien sûr).Ma liste de cadeaux sera courte : je cherche un boulot pour payer mon loyer et mes menus plaisirs ( factures, bouffe, sexe, drogues et rock and roll – on me dit que pour les trois derniers éléments tu prends pas en charge et c’est bien dommage )… Oublie ca.

Si tu ne peux pas déposer un CDI bien payé dans ma hotte, j’accepterai éventuellement un emploi fictif s’il n’est pas trop compromettant et grassement rémunéré. Et si même ca c’est pas possible, peux tu faire en sorte que mes dossiers d’allocation chômage et d’aide au logement ne se perdent pas dans les méandres administratifs. Je sais que je te demande beaucoup mais voilà, c’est un Noël de débine qui s’approche et mon beau sapin  – coupé de nuit dans le square d’à côté –  commence à perdre ses aiguilles, alors mon pote, j’apprécierai vachement un coup de main. Si t’existes c’est clair. Sinon j’essaierai de me débrouiller avec les bonnets rouges qui ne veulent pas qu’on installe des péages là où commence la rage, comme chantait Téléphone au siècle dernier.Donc, Petit Papa Noël, quand tu verras mes vieilles tatanes usées sous le sapin, ne te fous pas de moi et assure un peu. Merci à toi.

PS :  T’aurais pas besoin  de quelqu’un pour arranger ta communication ? Je suis un rédacteur « vintage » ( since 1956) – Je dis vintage parce que « senior » ca sent trop le sapin (excuse moi pour la formule) pour les DRH.

 

Publicités

Auteur : Riccardo

Quand j'avais quinze ans c'était "peace and love". Quand j'avais vingt ans on gueulait "no future". Maintenant que j'ai passé le cap du demi-siècle cela m'ennuie un peu de constater que nous fonçons droit dans le mur... Après "no future" c'est quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s